Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Eclairage : quelques précisions sur le plaidoyer de Renaloo autour la répartition des greffons rénaux

Mis à jour le lundi, 02 juillet 2018 07:49 - Écrit par Renaloo le samedi, 30 juin 2018 11:19

Des évolutions positives, mais qui restent insuffisantes 

Suite à ces différentes initiatives, l’AbM a proposé une évolution de la répartition, homogénéisant les scores d’attribution régionaux, dont les critères variaient selon les régions, pour instituer un score national unique, avec les objectifs suivants :

  • Augmenter le taux d’accès à la greffe et optimiser l’appariement donneur-receveur en âge et en HLA pour les adultes jeunes (qui étaient jusque-là très défavorisés, avec des durées d’attente largement supérieures à celles de leurs ainés)
  • Donner aux patients plus âgés un accès aussi rapide que possible à des greffons prélevés dans la proximité, bien appariés en âge, mais avec une moindre considération pour l’appariement HLA

Ce score national unique, mis en œuvre en février 2015, a constitué un progrès substantiel, à mettre au crédit de l’AbM, malgré l’absence de toute évolution concernant le rein local. Cet immobilisme est probablement en grande partie lié à la difficulté de dialogue avec certaines équipes.

Son évaluation montre qu’il a beaucoup amélioré au plan national l’accès à la greffe des adultes jeunes, mais l’AbM a également souligné que "l’attribution locale a peu de chance de pouvoir optimiser l’attribution sur de multiples critères, du fait du nombre limité de candidats en liste d’attente sur les listes locales quand un greffon est disponible".

Par ailleurs, les demandes répétées de Renaloo de participer aux travaux relatifs aux évolutions des règles de répartition aux cotés des professionnels n’ont pas été retenues. En revanche, l’AbM a proposé le principe d’une information des associations de patients sur ces évolutions et sur leurs résultats, a posteriori des décisions. Nous avons exprimé notre désaccord avec cette modalité de "collaboration", bien éloignée des principes de co-construction avec les usagers et de la démocratie sanitaire.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.