Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Des nouvelles du rein bioartificiel implantable : un prototype testé avec succès sur le porc

Mis à jour le lundi, 11 novembre 2019 10:54 - Écrit par Renaloo le dimanche, 10 novembre 2019 07:39

Renaloo suit de près le projet de rein bioartificiel implantable développé depuis plusieurs années par l’équipe du Dr Shuvo Roy de l’Université de San Francisco.

Si les essais cliniques sur l’homme, qui étaient annoncés pour 2017, tardent à être mis en place, une avancée importante a été annoncée le 7 novembre 2019 à l’occasion du congrès américain de néphrologie à Washington.

Un prototype de bioréacteur rénal contenant des cellules rénales humaines fonctionnelles a été implanté avec succès sur un porc.

Ce bioréacteur reproduit plusieurs fonctions des reins : maintien du volume corporel, de la concentration de sodium dans le sang, de la pression sanguine, production d’hormones.

Le dispositif, de la taille d’un jeu de carte, malgré l’absence de traitement immunosuppresseur et anticoagulant, n’a pas provoqué de réaction immunitaire, ni de phénomène de coagulation. 

Les chercheurs souhaitent désormais augmenter la quantité de cellules rénales dans le bioréacteur afin qu’il soit en mesure de suppléer la fonction rénale des animaux sur lesquels il sera implanté. Il s’agit d’une étape importante dans la perspective des essais cliniques sur l’homme.

Le rein bioartificiel implantable sera à terme composé de deux dispositifs : ce bioréacteur, associé à un hémofiltre, qui permettra la filtration du sang.

Suite à des études pré-cliniques encourageantes, l’hémofiltre est actuellement en attente de l’approbation de l’autorité sanitaire américaine (FDA) pour un essai clinique initial visant à évaluer sa sécurité.

Aucune date précise n’est annoncée pour le démarrage des études cliniques sur l’homme. On sait cependant qu’elles ne seront ouvertes qu’aux patients résident aux USA. Le Dr Roy a indiqué que les prochaines étapes de développement du projet vont nécessiter des investissements financier substantiels.

Le rein bioartificiel implantable devrait permettre de reproduire une fonction rénale de l’ordre de 20 à 30% de la normale (entre 20 et 30 ml/min/1,73 m2).
Des reins normaux, qui assurent leur fonction à 100%, filtrent en moyenne 180 litres de sang par jour.
Un rein greffé qui fonctionne correctement assure en général une fonction rénale de l’ordre de 50% de la normale.
L’hémodialyse permet de reproduire environ 10% à 20% d’une fonction rénale normale, le taux de 20% n’étant obtenu que lorsque les conditions sont réunies pour une excellente qualité de dialyse, nécessitant des séances longues ou fréquentes.
La dialyse péritonéale reproduit environ 7 à 10% d’une fonction rénale normale.

 

1 commentaire
 
+1 # Jean s - Le 13 novembre 2019 à 09h43
C'est l'avenir et la promesse d'une meilleure qualité de vie .
Bravo merci pour ces informations
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.