Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Deux cocktails d'anticorps monoclonaux contre le Covid19 désormais accessibles aux patients insuffisants rénaux sévères, dialysés ou greffés

Mis à jour le mercredi, 17 mars 2021 03:41 - Écrit par Renaloo le mardi, 16 mars 2021 07:32

✅ Nous annoncions leur arrivée imminente, c'est désormais chose faite : deux cocktails d'anticorps monoclonaux contre le Covid19 désormais accessibles aux patients insuffisants rénaux sévères, dialysés ou greffés contaminés, avec des symptômes.

L'objectif de ces traitements est d'empêcher la survenue de formes graves de Covid19, pour les personnes à très haut risque.

Il s'agit des associations bamlanivimab (Lilly/Abcellera) + étésévimab (Lilly) et casirivimab + imdévimab (REGN-COV2, Regeneron/Roche).

➡️ L’administration doit avoir lieu dans les cinq jours après les premiers symptômes. Plus elle a lieu tôt, plus le traitement est efficace.

➡️ Elle se fait sous la forme d’une perfusion unique, à l'hôpital, d’une durée maximale d’une heure, suivie d’un temps de surveillance. 

➡️ La personne doit ensuite s’isoler pendant 10 jours, comme c’est le cas pour toute contamination par le Covid19.

➡️ L’efficacité du traitement doit être évaluée sept jours après son administration, par une mesure de la charge virale. Il existe un risque en cas de mauvaise efficacité, d'émergence de variant. Si la charge virale n'a pas diminué, d’autres examens sont réalisés.

➡️ Contrairement au premier anticorps disponible en monothérapie, le bamlanivimab, une hospitalisation n'est pas nécessaire, ce qui devrait simplifier l'accès à ces traitements.

Ils sont aussi accessibles aux personnes de plus de 80 ans et aux 70 - 80 ans ayant une insuffisance rénale, quel que soit son stade. 
 
L'arrivée de ces "cocktails" est une bonne nouvelle, car selon des données prélimaires leur efficacité serait importante, avec une réduction de plus de 80% des hospitalisations et des décès, et le risque d'émergence de variant est bien plus faible (ce qui justifie qu'ils ne nécessitent pas d'hospitalisation). Le recours au bamlanivimab seul n'est d'ailleurs plus recommandé, sauf en cas d'indisponibilité des cocktails.
 
➡️ Si vous pensez avoir des symptômes de Covid19, n'hésitez pas à vous rapprocher le plus rapidement possible de votre médecin traitant ou de votre néphrologue pour envisager la mise en place de ces traitements.
 
 

 

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.