Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

REXETRIS : une étude pour améliorer les traitements des personnes greffées

Mis à jour le mercredi, 31 mars 2021 05:22 - Écrit par Renaloo le mercredi, 31 mars 2021 05:18

Le CHU de Limoges, avec l’appui de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) lance un projet ambitieux permettant une plus grande personnalisation des traitements immunologiques pour les personnes greffées d’un rein.

L’objectif de ce projet, appelé REXETRIS, dirigé par le Pr Marquet, expert en pharmacologie, consiste à mieux connaitre l’effet des traitements immunosuppresseurs des patient.e.s greffé.e.s, et en particulier l’effet des concentrations sanguines sur l’efficacité de ces traitements.

A partir de cette connaissance, des ajustements des doses de traitements plus personnalisés pourraient en effet être utilement proposés aux patient.e.s afin d’augmenter les chances de succès de la stratégie thérapeutique et la durée de vie du greffon. 

Cette activité d’expertise pharmacologique est proposée par le CHU de Limoges aux médecins transplanteurs et patient.e.s transplanté.e.s, en France comme à l’étranger, depuis une quinzaine d’années. Plus de la moitié des patient.e.s greffé.e.s d’un rein en France depuis 2005 ont bénéficié de ces adaptations. 

Ce projet s’inscrit ainsi dans une démarche de « médecine personnalisée » qui doit permettre de définir le meilleur traitement pour chaque patient.e. Il requiert l’utilisation de données personnelles de santé non identifiantes d’ores et déjà collectées dans des bases existantes.

Le traitement de ces données par l’équipe de recherche, qui ne nécessite pas votre accord express, a été autorisée par la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). Aucune démarche active de votre part n’est donc nécessaire pour participer à cette recherche. Vous pouvez néanmoins librement vous opposer à ce que vos données soient collectées dans ce cadre.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter la lettre d’information destinée aux patients concerné.e.s.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.