Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Bienvenue, Invité
  • Page:
  • 1

SUJET: TFE

TFE il y a 11 ans, 6 mois #32755

  • virginie62
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 2
bonjour, eleve de troisieme année d'infirmiere comme vous en doutez, ma question "en quoi l'infirmier a t il un rôle dans l'acceptation de la dialyse?'
je voudrais savoir votre avis sur cette question pour savoir si ma question de depart signifie vraiment quelque chose.
Moi je pense que l'infirmier a un vrai rôle dans le soutien du patient.
merci de prendre le temps de me faire part de votre avis
je vous remercie d'avance
a bientot

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33058

  • didi52000
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 1
Bonjour, je suis également élève IDE en 3eme année et je fais aussi mon TFE sur la dialyse...pour moi aussi l'infirmière a vraiment un role dans l'acceptation de la dialyse mais bon après c'est la galère lol enfin pour ma part j'avais choisi "L'IDE peut elle contribuer à améliorer la qualité de vie des patients dialysés?" mais on m'a dit de la tourné autrement, du genre "Quels soins l'infirmière en hémodialyse peut elle mettre en place afin d'améliorer la qualité de vie d'un patient dialysé?".Donc je pense que ta question est pas mal sinon ce sera juste de la reformulation.Dans ta question tu dis "en quoi l'IDE" ce qui insinu que pour toi elle a dja un rôle, faudra expliquer tout ca je pense et après du détail comment elle fait pour aider.bon ben j'espère que j'ai pu t'aider un peu.bon courage. ps: si ta des conseils pour moi je suis preneuse .
a bientôt

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33110

  • virginie62
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 2
salut,
ta question s'adresse donc a des patients qui ont deja accepter la dialyse?
si ta pas fait de stag en dialyse demande a le faire
moi je suis aller en autodialyse c'était super
inscrit sur d'autre forum de dialysé moi jé u des contacts des personnes super sympa mé bon ca reste difficil
je voulais savoir si tatrouver des lois importantes je bute sur ca sa ménerve j te jure
sinon demande mo ce qe ta besoin je te dit si jé quelque choses
sinon je suis aller rencontrer une quipe en hemodialyse c'est intrressant également jé était quper bien accueillit
voila bonne soiré

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33138

  • goldfinch
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 5
Salut, je suis IDE en Hémodialyse et j'ai fait mon TFE sur la Dialyse ( Dialyse et qualité de vie ).
Ma question de recherche était " Comment la dialyse modifie-t-elle la qualité de vie des patients, et peut-on concilier les deux ? " En gros ça veut dire " Peut-on vivre l'invivable...".
L'un de mes concept était " L'acceptation de la maladie " :

« L’acceptation d’une maladie chronique nécessite pour une personne de comprendre, c'est-à-dire de prendre avec soi ce qui survient à un moment donné de sa vie. Le patient va traverser un processus de maturation plus ou moins long avant d’accepter cet évènement. Il vit alors plusieurs phases qui objectivent son travail de deuil, consécutif à la perte de l’intégrité. » ( Citation que j'ai mis dans mon TFE, je ne sais plus l'auteur, suivit des étapes ETC.. ).

C'était juste un seul de mes concept de mon TFE donc je pense que tu commence trop fermé, rappelle toi du cheminement en forme d 'entonnoir.
Ma conclusion été en gros que le patient pouvait, sous réserve d'avoir accepter sa maladie ET AVEC L'AIDE DES SOIGNANTS ( rappelle toi que tu ne peut pas changer le monde, tu ne peus pas OBLIGER le patient a accepter sa maladie car c'est une démarche avant tout personnelle, mais notre rôle est d'appuyer cette volonté et d'être la pour soutenir ou recarder quelqu'un qu'on voit 3 fois par semaine et qu'on a tendance a considérer comme un proche a force...) vivre un vie qui correspondra a ces propres critères de qualité de vie, de bien être en étant dialysé.

Enfin, je te renvois au livre d ' ANNE DEBRAY, Le prix des jours, histoire d'une dialyse, dont cette citation résume bien ma situation de départ de mon TFE :

« Le matin se lève, gris et triste,
annonçant la longue journée, halte dérisoire avant la prochaine séance du lendemain.
Et je pense : ce sera ça, ma vie… ? »

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33148

"Vivre l'invivable", "perte de l'intégrité", "vivre selon ses critères de qualité...avec l'aide des soignants"...Mhum, mais où est-ce que tu es allé(e) chercher tout ça au fait ? Ca m'intéresse.
Attention modo méchant. N'hésite pas à mordre.

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33160

  • Nastia
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1333
Oui, il me semble que le "patient" n'apprécie pas forcément d'être considéré comme une pauvre chose minable dont la vie ne vaut pas un clou, et qui a besoin d'être périodiquement "recardé", ce qui signifie "recadré" peut-être?

Je crois moi, que la vie de bien des dialysés a autant de valeur et de richesse que la vie de bien des valides qui n'ont strictement rien dans le ciboulot.

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33163

  • jo
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Message: 788
Vue de l'extérieur, la dialyse semble souvent être "invivable" ou "inacceptable". Certains d'entre nous (je pense notamment à notre membre fan de mécanique et plus particulièrement de vieilles Volkswagen) ont beaucoup de difficultés à le vivre. Le fait que nous ayons, pour la plupart surmontée cette épreuve ne signifie ni que c'est facile pour tout le monde, ni que c'est idyllique,

Le propre d'un rapport de stage (ou d'un travail de fin d'études d'infirmière) est d'aborder un aspect de quelque chose (aborder quelque chose dans sa globalité est plus du ressort d'un thésard). Le sujet de Travail de Fin d'Etudes de goldfinch aborde une réallité, pas forcément une généralité.
Né en 74 - 8 ans de dialyse - 2 greffes (1984 et 2002)
Adhérent SporLyGref

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33174

  • olek
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1157
C'est intéressant d'avoir aussi un point de vue du personnel soignant, on en a pas eu beaucoup ici jusqu'à présent !

J'insisterai jsute sur le fait de ne pas voir des dialysés comme des simples "patients" mais aussi des individus
Attention : ce message va être détruit dans 5 sec : bip, bip, bip, bip, BOUM !!!!!!!!!!! Merci YC...

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33175

  • ninon
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 91
Bonjour à tous
Etant Ide et greffée je me permets de vous donner un avis sur votre sujet de tfe. Le rôle de l'ide ne va pas bien loin ds l'acceptation de la dialyse. La bonne question est : Qu'attend un patient d'une infirmière? Qu'elle soit compétente (c'est à dire qu'elle ne le pique pas dix fois de suite et ça c'est le bonheur quand ça marche du premier coup!) , qu'elle soit souriante, sympa et à l'écoute. Ensuite qu'elle ait suffisamment de connaissances pour répondre à certaines questions, qu'elle fasse preuve d'empathie et basta.
Ne rêvez pas les filles, les belles théories c'est bien sympa mais dans la réalité l'acceptation de la maladie ne tient qu'au patient et peut-être aussi à son entourage et à ce qui lui renvoit de lui-même .je ne vois pas en quoi une infirmière qui doit "brancher" 10 patients à la suite peut arriver à faire" accepter l'inacceptable "(comme vous dites, et ça c'est juste une idée toute faite). Il ne faut pas être trop prétentieuse mais seulement présente!

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33176

  • olek
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1157
Ninon, je ne suis pas complètement d'accord avec toi.

L'acceptation de la dialyse (et de la maladie) c'est d'abord l'affaire de chaque patient, je suis d'accord. Mais en dialyse les infirmières peuvent accompagner les patients, les rassurer; leur expliquer comment tout ça marche. C'est très important de savoir qu'on peut compter sur le soutien et l'assistance des infirmières, c'est aussi un pas vers l'acceptation de la maladie et de la dialyse.
Attention : ce message va être détruit dans 5 sec : bip, bip, bip, bip, BOUM !!!!!!!!!!! Merci YC...

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33177

  • ninon
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 91
Salut Olek
C'est exactement ce que je disais, qu'elle soit compétente donc qu'elle ait suffisament de connaissances pour répondre à certaines questions, qu'elle éduque le patient si tu veux. Maintenant de là à dire qu'elle lui fasse accepter d'un point de vue psychologique, il ne faut pas être trop prétentieux! Je vais te dire excactement ce qui me gonfle, c'est que je vois pleins d'étudiantes pleines de bons sentiments et de belles théories et ensuite en tant que professionelles...
Le TFE est un grosse partie actuellement pour avoir son DE, on nous fait rédiger un tas de blabla mais il fait voir qu'en fait la réalité et tout autre. Quand on se retrouve ds un service avec beaucoup de boulot à gérer, je pense que l'essentiel et de rester sympatique, efficace et empathique.

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33178

  • bd91
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 594
NINON écrit:
Bonjour à tous
Etant Ide et greffée je me permets de vous donner un avis sur votre sujet de tfe. Le rôle de l'ide ne va pas bien loin ds l'acceptation de la dialyse. La bonne question est : Qu'attend un patient d'une infirmière? Qu'elle soit compétente (c'est à dire qu'elle ne le pique pas dix fois de suite et ça c'est le bonheur quand ça marche du premier coup!) , qu'elle soit souriante, sympa et à l'écoute. Ensuite qu'elle ait suffisamment de connaissances pour répondre à certaines questions, qu'elle fasse preuve d'empathie et basta.
Ne rêvez pas les filles, les belles théories c'est bien sympa mais dans la réalité l'acceptation de la maladie ne tient qu'au patient et peut-être aussi à son entourage et à ce qui lui renvoit de lui-même .je ne vois pas en quoi une infirmière qui doit "brancher" 10 patients à la suite peut arriver à faire" accepter l'inacceptable "(comme vous dites, et ça c'est juste une idée toute faite). Il ne faut pas être trop prétentieuse mais seulement présente!

Je n'aurai pas su mieux dire !
C'est aussi une question de "personne" ! Il y en a des sympas bien motivées et puis aussi, hélas, d'autres qui tirent la gueule et font leur boulot par habitude avec une certaine lassitude ! Il ne faut pas se leurrer, la vocation n'est pas toujours au rendez-vous et c'est bien dommage car il ne s'agit pas de comptabilité, on travaille sur de l'humain. C'est comme dans toutes les professions, du bon et du moins bon...
"Ce dessin m'a pris cinq minutes, mais j'ai mis soixante ans pour y arriver." (Pierre-Auguste Renoir)

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33190

  • goldfinch
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 5
Boujour a vous !

En ce jour de repos je vais donc essayer de répondre.

" "Vivre l'invivable", "perte de l'intégrité", "vivre selon ses critères de qualité...avec l'aide des soignants"...Mhum, mais où est-ce que tu es allé(e) chercher tout ça au fait ? Ca m'intéresse. ".

Hé bien en fait nos Cadres Formateurs nous imposent au debut du TFE ( je ne sais pas si ça ce fait partout ) de faire une pré-enquête, soit a l'aide de questionnaire, soit a l'aide d'entretien. Il est évident qu'il est impossible de quantifier le qualité de vie donc pour moi ça été des entretiens d'environ 30 min avec une petite trentaine de patient de 30 a 80 ans, avec 2 mois ou 10 ans de dialyse, avec espoir de greffe ou pas, et avec la psy de l'association dans laquelle je bosse actuellement.
Je pense qu'il n'y que l'entretien pour ce rendre compte du ressentit des patients.


" Oui, il me semble que le "patient" n'apprécie pas forcément d'être considéré comme une pauvre chose minable dont la vie ne vaut pas un clou, et qui a besoin d'être périodiquement "recardé", ce qui signifie "recadré" peut-être?

Je crois moi, que la vie de bien des dialysés a autant de valeur et de richesse que la vie de bien des valides qui n'ont strictement rien dans le ciboulot."


Oui c'est sur. Recadrer signifie poser des limites aux patients afin que puisse s'instaurer un climat de confiance dans la relation soignant/soigné " type " de toute maladie chronique, a savoir d'adulte a d'adulte ( a la différence des soins aigus ou la relation soignant/soigné est adulte/enfant dans le sens ou l'un sait, et l'autre pas ). Exemple simple : ne rien dire par amitié a un patients qui prend x kilos entre deux séance, pas besoin de faire une thèse, ça lui rend pas service. Personnellement je trouve ça essentiel.


"Le propre d'un rapport de stage (ou d'un travail de fin d'études d'infirmière) est d'aborder un aspect de quelque chose (aborder quelque chose dans sa globalité est plus du ressort d'un thésard). Le sujet de Travail de Fin d'Etudes de goldfinch aborde une réallité, pas forcément une généralité."

J'ai jamais eu a faire de these donc je ne sais pas trop ^^ .


"Le TFE est un grosse partie actuellement pour avoir son DE, on nous fait rédiger un tas de blabla mais il fait voir qu'en fait la réalité et tout autre. Quand on se retrouve ds un service avec beaucoup de boulot à gérer, je pense que l'essentiel et de rester sympatique, efficace et empathique."

C'est pour ça que je bosse dans une association de dialysé 1901( le Président est un patient ) ou on nous laisse encore jouer notre rôle accompagnant. Et cela se fait sans prétention ni surréalisme. J'ai 25 ans et quand un père de famille pleure tout ce qui peut parse qu'il perd sons image de patriarche auprès de sa femme et de ses gamins, je t'assure que c'est pas comme si je consolé un pote ou ma sœur, c'est plus structuré que ça et d'ailleurs je cherche même pas a le consolé ( si qui serait néfaste je pense ) mais je suis la pour lui quand même.

En tant qu'IDE je vais être honnête: J'ai beaucoup de mal a pas faire la bise a mes patients, j'ai beaucoup de mal a ne pas prendre les peines pour moi. J'ai eu beaucoup de mal a comprendre pourquoi il ne fallait pas faire ça. Les relations en médecine chronique sont extrêmement complexes et peuvent facilement dévier de façon a ne plus servir le patient. D'ailleurs dans mon centre de dialyse, la Psy voit régulièrement les soignants pour ça.
Soyez assurer de ma haute considération de tout les patients, vraiment.
++

TFE il y a 11 ans, 4 mois #33191

  • bd91
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 594
"Ce dessin m'a pris cinq minutes, mais j'ai mis soixante ans pour y arriver." (Pierre-Auguste Renoir)

TFE il y a 10 ans, 5 mois #35810

  • cenine88
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 1
Bonjour à tous !!!!
Je suis étuiante infirmière en 3eme année et mon TFE traite aussi de l'insuffissance rénale chronique ma question est " Quelles sont les causes responsables de la non adhésion d'un patient recemment diagnostiqué en IRCT à son éducation thérapeutique pratique à l'hémodialyse ?"
J'ai fait un diagramme causes / effets et j'aurai plutôt envie de travailler sur l' information pré dialyse car c'est la première étape de la dialyse et elle a toute son importance. Je vous donne mon hypothèse : L’approche standardisée des patients lors de l’information pré dialyse (quelque soit leur niveau dans la maladie, leurs capacités intellectuelles (compréhension) mais aussi leur environnement) peut mettre en péril le commencement d’une éducation thérapeutique.
Voilà !.
En venant sur ce forum, j'espère apprendre des choses sur la dialyse et que vous puissiez me parler de cette toute première étape dans l'éducation qu'est l'information pré dialyse.
Dites moi si je suis trop invasive.D'avance Merci.
Cenine88

TFE il y a 10 ans, 5 mois #35817

  • Nastia
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1333
Je suis tout à fait d'accord avec votre hypothèse: l'infirmière qui m'a fait l'information pré-dialyse (30 mn en tout et pour tout, quelques jours seulement avant le début de la dialyse) a utilisé l'essentiel de ces 30 mn à m'expliquer ce qu'est un rein et à quoi il sert, ce que je savais depuis toujours, alors que je brûlais de lui poser des questions beaucoup plus terre à terre: quels vont être les horaires, est ce qu'il y aura une collation, que dois-je emporter? où va-t'on me mettre? Vaut-il mieux de la crème ou des patchs EMLA?, etc...

Je crois donc qu'une beaucoup plus large place devrait être laissée aux questions du futur dialysé, qui sont très différentes en fonction des individus. Et que ce qui nous aide le plus avant dialyse, c'est de pouvoir bavarder tranquillement avec des déjà dialysés.

TFE il y a 10 ans, 5 mois #35820

  • bd91
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 594
Personnellement, je n'ai pas eu le loisir d'avoir une information "pré-dialyse"... Il y a 20 ans, cela n'était sans doute pas encore vraiment à la mode ! Pas de psy, pas d'assistante sociale, des médecins et infirmières "la tête dans le guidon" de leur job mais assez peu soucieux de nous informer. Je me suis donc formé sur le tas et surtout (comme le dis Nastia) auprès de dialysés, principalement au niveau associatif. Ce manque évident m'a incité, lorsque j'ai été plus au fait des traitements, impacts psychologiques, etc... à prendre le relais en informant à mon tour les petits nouveaux : plus de 15 ans au service des autres à l'association parisienne et fédérale, puis par la création de mon Blog où je m'efforce de fournir des informations : reportage photos sur une séance de dialyse, compilation de vidéos glanées sur le Net et récits autobiographiques de mes expériences néphrologiques ! Il n'y a qu'en s'aidant et s'informant les uns et les autres que nous arrivons à surmonter nos difficultés.
"Ce dessin m'a pris cinq minutes, mais j'ai mis soixante ans pour y arriver." (Pierre-Auguste Renoir)

TFE il y a 10 ans, 4 mois #36007

  • loliz
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 1
Bonsoir, je suis étudiante infirmiere en 3eme année, j'ai eu un stage de 4 semaines en hémodialyse, qui m'a fait prendre conscience que c'était la, ou je souhaitais travailler.
Depuis, j'ai donc décidé de faire mon sujet de fin d'étude par rapport a ce sujet, au départ nous devons faire un constat qui pour moi évoquait un non respect du régime en dialyse chez certains patients malgré l'éducation thérap.
J'en suis venue a ma problématique qui est " Comment les professionnels de santé peuvent-ils aider un patient souffrant d'insuffisance rénale chronique sévere a conserver une qualité de vie correcte, vis a vis du régime, malgré sa maladie chronique ?"
Je souhaitais avoir des avis d'infirmiere, patients, a force de travailler sur ce sujet il me devient de plus en plus dificile, d'avoir un avis objectif, et de prendre du recul.
J'ai par la suite émis 2 hypotheses qui sont :
"Si le patient prend régulièrement des piqures de rappel par rapport aux enjeux de son régime alimentaire, il évitera certaines complications et donc conservera une meilleure qualité de vie malgré son insuffisance rénale chronique sévère. "
Si l'infirmière cible régulierement lors d'entretien personnalisée les difficultés rencontrées par le patient dans le suivi du régime et essaie de trouver des solutions avec lui, le patient sera capable d'éviter certaines complications et donc pourra maintenir une qualité de vie correcte à long terme, malgré son insuffisance rénale chronique sévère."
Merci d'avance pour les réponses que vous pourrez m'apporter.

TFE il y a 10 ans, 4 mois #36010

  • lea
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 105
Bonjour,

Je suis dialysée depuis 2006 (j'ai auparavant été dialysée de 1991à 1994 puis greffée pendant 11 ans).
Je n'ai jamais eu d'informations particulières concernant le régime. J'ai appris au fur et à mesur des années en discutant avec mes collègues de dialyse, qu'il fallait faire attention à certains fruits pour le potassium, au fromage pour le phosphore, au sel pour la tension et bien sûr éviter de trop boire (ce que j'avais compris dès le début ...).
Je ne comprends pas trop le terme 'éducation thérapeutique'...

Léa
Vive la vie!

TFE il y a 10 ans, 4 mois #36015

  • marielle
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 498
J'ai parfois l'impression que vous parlez des patients comme si c'était des enfants, ou des personnes handicapées mentales, ou déficientes, ...Enfin, j'ai l'impression que vous infantilisez beaucoup les patients. Nous sommes acteurs et nous ne subissons pas tout comme ça bêtement sans rien comprendre ... Les motas (les miens comme les vôtres) sont p-e mal choisis mais je ne me retrouve pas du tout dans les patients dont vous parlez
Ici je m'adressais aux étudiantes qui veulent faire un TFE.

TFE il y a 10 ans, 4 mois #36028

  • Nastia
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1333
En outre, tous les cas sont différents. J'ai conservé une diurèse normale après 1 an de dialyse, en veillant à ne jamais me laisser trop essorer. Je ne me prive d'absolument rien, ni de chocolat, ni de chips, ni de rien d'autre. Je prends mon Renagel et mon Kayexalate, et mes analyses sont parfaites. Donc, je verrais d'un très mauvais oeil qu'une infirmière vienne m'asséner quelque interdiction que ce soit.

Un néphrologue éminent a eu la modestie de dire ceci dans une réunion: "nous donnions des instructions de régime très strictes à nos dialysés. Quelle n'a pas été notre surprise de constater à l'usage que ceux qui allaient le mieux étaient ceux qui ne les suivaient pas!!!"

Ce que j'attendrais plutôt de mes infirmières, ce serait qu'elles s'intéressent aux résultats d'analyses et aux paramètres de dialyse de chaque patient, car certains de mes collègues ont un comportement suicidaire, et tout le monde s'en fout.
Qu'elles parlent avec les patients, en partenaires, pas en garde-chiourme, plutôt qu'entre elles, et le plus loin possible de nous, à longueur de séance.
Et qu'elles nous enlèvent le matériel de branchement et les restes de collation le plus vite possible au lieu de les laisser traîner pendant 4H sur notre table.

En revanche, aucun de nous n'a envie de recevoir des ordres et de devoir se taire comme un délinquant détenu ou un ado en maison de redressement.

TFE il y a 10 ans, 4 mois #36034

  • marielle
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 498
Je pense que ces étudiantes partent d'une bonne intention mais se trompent sur l'attente des patients ...
En plus en Belgique, du moins dans mon centre, le personnel était génial et très proche des patients sans pour cela les "materner".
Une collaboration est la bienvenue entre patient et personnel infirmier ainsi que les médecins, mais pas un bloc contre un autre ...
Un jour un patient à dit au médecin :"vous ne savez pas grand chose de la dialyse, vous connaissez la théorei. Quand vous aurez pratiquez comme nous on discutera." Le médecin lui a répondu qu'il n'avait pas tort.

TFE il y a 10 ans, 3 mois #36058

  • domy
  • Hors ligne
  • Glomérule junior
  • Message: 51
Je suis infirmière depuis plus de 30 ans.... je travaille régulièrement avec des patients chroniques....(psychiatrie) et de lire
" Si le patient prend régulièrement des piqures de rappel par rapport aux enjeux de son régime alimentaire, il évitera certaines complications et donc conservera une meilleure qualité de vie malgré son insuffisance rénale chronique sévère. "
m'a fait bondir...!

Qu'entendez vous par piqure de rappel ?
Ne croyez vous pas que si l'information est bien faite au tout début de l'insuffisance rénale et surtout si le patient a compris ce sera là l'essentiel d'une bonne hygiène diététique !
Je suis aussi conjointe d'un insuffisant rénal... nous avons eu une explication de l'évolution de la maladie...des risques...et si mon mari n'est dialysé que depuis presque 3 mois je dis merci aux néphros qui l'ont suivis depuis plus de 30 ans, car nous avons toujours été acteurs de nos choix alimentaires après une information claire et précise!

Pour ce qui est de l'entretien ide avant le début de la dialyse nous avons eu la chance d'avoir la possibilité de poser toutes les questions qu'on avait en tête...et surtout d'avoir des réponses !

Pour ma part je ne pense pas qu'une ide puisse faire accepter la dialyse à un patient...c'est l'entourage du patient qui peut aider celui ci à accepter la dépendance la répétitivité des séances..... Par contre l'ide peut par un sourire , une écoute aider à supporter les séances...à faire en sorte que le temps paraisse moins long...!
Les patients n'ont pas besoin qu'on les infantile.... mon mari (57ans ) dialyse dans un service où la majorité des dialysés sont âgés de plus de 75 ans...et les ide ont tendance à faire pour lui, a lui expliquer 3 ou 4 fois les même choses!... il a trouvé ça lourd à supporter et le leur a gentiment dit...depuis il est reconnu valide et autonome ! et les séances se passent dans la bonne humeur et en confiance.

Bon courage aux étudiants pour leur TFE.... réfléchissez bien avant de poser vos hypthèses .... et pensez à rendre vos travaux utiles et j'ose dire agréables à lire car ce serait dommage que votre travail reste sur une étagère et n'aide pas les professionnels de terrain à progresser.... (et puis pensez à la formatrice et à l'ide qui va corriger ....lol)

Bonne soirée à tous
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.47 secondes