Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Bienvenue, Invité
  • Page:
  • 1

SUJET: Le bonheur d'un hemodialysé

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 4 mois #38979

  • bonheur32
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 1
Bonsoir
Je suis Médecin en Nephrologie et je partage chaque jour avec
les patients hemodialysés leurs souffrances ,leurs difficultés .
Mon objectifs dans la vie c'est de rendre ces patients heureux
et de les aider à vivre une vie meilleure malgré tous.
J'aimerai avoir des réponses à cette question:
Qu'es ce qui pourrais rendre un hémodialysé heureux?
Merci

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 4 mois #38980

  • Nastia
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1333
Qu'on le considère comme un égal en humanité, sans condescendance ni paternalisme, qu'on partage son savoir avec lui, mais qu'on sache être attentif aussi à la connaissance qu'il a accumulée au fil des années, en gérant sa maladie lui-même pendant 95% du temps.

Asséner des décisions, parfois complètement à côté de la plaque, en coup de vent, sans prendre la peine de les justifier, considérer le malade comme un objet dont on fait ce qu'on veut en toute irresponsabilité, c'est nuire gravement au bonheur du dialysé (et à sa santé).

Pour le reste, le bonheur du dialysé ne dépend pas du corps médical. Il résulte d'un entourage bien choisi, d'une tournure d'esprit qui permet de savourer chaque plaisir qui se présente, et de bons choix réalisés tout au long de la vie, comme pour tout le monde, médecins compris

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 4 mois #38990

[troll]D'avoir un néphrologue qui possède son latin.[/troll]
Attention modo méchant. N'hésite pas à mordre.

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 2 mois #39198

  • jingo
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 3
Bonjour,

Ce qui peut rendre un dyalisé heureux, c'est un médecin sachant resté à son écoute en cas de problème, et lui montrant qu'il n'est pas simplement un numéro comme les autres. Bien souvent dans les hôpitaux, le nombre de médecins élevés, différents, ainsi que tous les stagiaires en phase d'étude, ne sont pas toujours de nature à rassurer les patients. En émettant des avis différents suivant le médecin ou stagiaire abordé, on installe une sorte d'inquiétude, chez le patient, qui est loin d'être necéssaire à son réconfort en général.

Le dyalisé est heureux d'être soigné par un médecin compétent, et choyer par l'amour de ses proches dans son cadre familial.
Il ne faut pas le considérer comme un attardé ou déséquilibré mental mais, rénal.

Pour conclure, je pense que nous sommes tous encore vivant grâce à la médecine, il y a 50 ans nous serions mort, donc plus en train d'écrire sur ce forum, je pense que la médecine a fait des fameux progrès depuis ces 50 ans, mais que nous ne sommes qu'au début, la route est encore très longue. Et pour terminer, la science cartésienne, ne peut malheureusement ou heureusement pas donner réponse à tous les phénomènes de l'existence sur notre planète.

bien à vous

Jingo

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 2 mois #39229

  • jeanlouis
Bonheur32 écrit:
Bonsoir
Je suis Médecin en Nephrologie et je partage chaque jour avec
les patients hemodialysés leurs souffrances ,leurs difficultés .
Mon objectifs dans la vie c'est de rendre ces patients heureux
et de les aider à vivre une vie meilleure malgré tous.
J'aimerai avoir des réponses à cette question:
Qu'es ce qui pourrais rendre un hémodialysé heureux?
Merci


Bonjour,
Je m'appelle Jean-Louis, j'ai été dialysé 3 ans car j'étais si bien en dialyse que je ne voulais pas entendre parler de greffe, il faut dire que que le service de dialyse de Périgueux est particulièrement bien équipé et les rapports humains sont excellents. Les choses se sont gâtées le jour ou j'ai été obligé de me faire greffer (système veineux trop fragile) Alors a commencé le cauchemar qui dure depuis avril 2007... Mais il y a pire que mon cas et ce n'est pas une généralité, la plus part des greffes se passent très bien. Pour ce qui est de la réponse à votre question: Elle est dans la question elle-même: La considération du patient.
Cordialement, Jean-Louis

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 2 mois #39256

Je souhaite ardemment parler avec NASTIA et entendre son témoignage.
Je suis infirmière et étudiante en éducation thérapeutique à Paris VI.
Merci

Le bonheur d'un hemodialysé il y a 8 ans, 2 mois #39257

  • Nastia
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 1333
Pour cela, il suffit de m'envoyer un message privé (vous voyez, MP, en bas à droite), sur ce site, et je vous répondrai bien volontiers.

Re: Le bonheur d'un hemodialysé il y a 7 ans, 4 mois #40395

  • garcimore
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 107
a 100% d'accord avec Nastia, la possibilité du dialogue, comme nastia l'a dit nous malades chroniques au long cours avons une connaissance empirique de notre maladie qui ne s'enseigne pas en faculté de médecine ni en école d'infirmière, ce qui n'enleve en rien et la connaissance et la responsabilité d'un médecin, ce dialogue s'appelle alliance thérapeutique et il est loin malheureusmeent d'etre généralisé. Sinon etre a l'écoute des souffrances de ses patients, et éviter a tout prix la condescendance et le paternalisme, la dépendance a a machine étant assez dure a vivre, l'infantilisation l'est plus sur un autre plan.
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.23 secondes