Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La greffe à partir d’un donneur vivant

Les résultats, les avantages, les risques

Mis à jour le mardi, 29 mai 2012 10:59 - Écrit par Yvanie le vendredi, 03 juillet 2009 09:12

Pour le receveur, la greffe d’un rein provenant d’un donneur vivant présente des avantages très importants :

  • C’est le traitement le plus efficace de l’insuffisance rénale terminale

  • C’est le traitement qui permet la meilleure qualité de vie…

  • C’est le traitement qui permet la plus longue espérance de vie…

… le tout sans altérer la santé du donneur !

 

La meilleure des greffe : celle qui marche le mieux et le plus longtemps

  • Les résultats des greffes rénales de donneur vivant sont excellents, supérieurs aux transplantations avec des greffons provenant d’un donneur décédé.

En pratique, on utilise un indice statistique pour évaluer la longévité d’une greffe : la « demi-vie du greffon ». Il s’agit de la durée au bout de laquelle la moitié des reins greffés fonctionne encore.

À l’heure actuelle, en France, la demi-vie d’un greffon issu d’un donneur vivant est d’environ 20 ans, contre 13 ans pour un rein provenant d’un donneur décédé (source : Agence de la biomédecine). 

  • A l'exception des transplantations à partir d'un frère ou d'une soeur HLA identique, les meilleurs résultats obtenus en transplantation rénale à partir de donneurs vivants le sont au sein du couple (entre conjoints), y compris lorsqu'il n'existe aucune compatibilité HLA !

Ces excellents résultats s’expliquent par la « qualité » du rein greffé (qui provient d’une personne en excellente santé) et par la possibilité de programmer l’intervention, c’est-à-dire de réaliser presque simultanément le prélèvement et la greffe.

La durée pendant  laquelle le rein n’est pas en fonctionnement dans l’un des deux corps est donc très limitée (c’est ce que l’on appelle le temps d’ischémie froide). Or, plus ce temps est court, mieux la greffe fonctionnera. En revanche lorsque la greffe provient d’un donneur décédé, tout se passe dans l’urgence, le rein du donneur a souvent « souffert » et le receveur n’étant pas sur place le temps d’ischémie froide est beaucoup plus long.

Peut être aussi que l'amour a quelque chose à voir dans tout ça ?

 

1 commentaire
 
+12 # sandrine2 - Le 22 juin 2013 à 09h52
BONJOUR je m’appelle Sandrine et j'ai reçu le rein de mon papa en 2000 nous avons (chose assez rare d’après le médecin ) le même hla
je voudrais dire ceci Ma maman m'a donne la vie mon Papa me l'a prolongée :-)
mon papa se porte bien et pour le moment moi aussi
courage a tous et a toutes et il faut vraiment parler autour de soi du don d'organe a partir d'un être vivant.
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.