Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1

L'insuffisance rénale chronique

Mis à jour le lundi, 21 janvier 2013 09:52 - Écrit par Yvanie le vendredi, 26 juin 2009 09:41

Les conséquences sur l’organisme du mauvais fonctionnement des reins :

  • Les déchets toxiques s’accumulent dans le sang. Une sensation de mal être apparaît, ainsi que des nausées, vomissements, perte de l’appétit, troubles du sommeil.
  • L’acidose métabolique s’installe : les reins ne parviennent plus à éliminer les acides issus de la digestion des aliments, qui s’accumulent dans l’organisme.
  • La moelle osseuse ne produit plus assez de globules rouges, nécessaires au transport de l’oxygène dans le sang du fait de la diminution de la fabrication de l’érythropoïétine. Une anémie s’installe et provoque une fatigue importante et persistante ainsi qu’un essoufflement lié au manque d’oxygène. L’anémie, si elle n’est pas traitée, peut entraîner des dommages cardiaques.
  • Le mécanisme de l’absorption du calcium est déréglé et une hypocalcémie s’installe. Dans le même temps, le taux de phosphore augmente. Ces anomalies provoquent l’augmentation de la fabrication de la parathormone qui est une hormone chargée de réguler le taux de calcium dans le sang ; pour cela, elle va le puiser dans les os, provoquant une fragilisation osseuse. Par ailleurs, le calcium se lie au phosphore pour former des complexes qui vont précipiter dans les vaisseaux sanguins, risquant d’entraîner des complications cardio-vasculaires.
  • A un stade plus avancé, les reins produisent moins d’urine et l’élimination insuffisante de liquide peut entraîner des oedèmes par accumulation de l’eau en excès. Cette accumulation peut aller jusqu’à l’œdème aigu du poumon.
  • A un stade encore plus avancé, le potassium provenant de l’alimentation n’est plus éliminé correctement. L’excès de potassium dans l’organisme peut provoquer des troubles du fonctionnement musculaire et des troubles du rythme cardiaque (arythmie) pouvant aller jusqu’à l’arrêt du cœur…