Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Vos droits en tant que patients...

Mis à jour le mercredi, 30 mai 2012 08:12 - Écrit par Yvanie le mercredi, 24 juin 2009 01:32

L'insuffisance rénale est une affection aux traitements lourds, qui peut entraîner des situations de vulnérabilité et de dépendance. Il faut savoir que toute personne malade dispose de droits fondamentaux dans son parcours de patient.

Connaître ces droits permet d'établir un dialogue responsable et adulte avec le personnel soignant. Au delà des règles juridiques, il est importante de mettre en place une relation basée sur la confiance mutuelle et la collaboration.

Souvenez-vous, et n'hésitez pas au besoin à le rappeler à ceux qui sembleraient l'avoir oublié, que tout malade reste avant tout une personne...

L'arsenal législatif et réglementaire qui affirme vos droits est vaste et complexe, mais l'avancée la plus récente est sans aucun doute La Loi du 4 mars 2002 sur les droits des malades, dite loi Kouchner. Voici un apperçu de ce qui doit vous être garanti dans le cadre de votre prise en charge médicale :

Vos droits fondamentaux

  • Le droit au soulagement de la douleur
  • Le droit à l’information et consentement
  • Le droit d'accès à votre dossier médical
  • L'aide aux victimes d'accidents médicaux ou d'aléas thérapeutiques
  • Votre participation à la recherche biomédicale

Et aussi...

  • Le droit au respect de la dignité
  • Le droit à la non-discrimination dans l'accès aux soins
    La discrimination s'entend d'une distinction qui serait faire notamment en raison de votre état de santé, mais aussi de votre orientation sexuelle, de votre âge, de votre sexe, etc.
  • Le droit au respect de la vie privée et au secret des informations
    Le secret professionnel s'applique à tout professionnel de santé et tout le personnel des établissements de santé.
    Le partage d'information entre professionnels (médecins par ex) est possible -sauf opposition- dans le cadre de la continuité des soins ou pour déterminer la meilleure prise en charge possible.
  • Le droit au libre choix du médecin ou de l'établissement

 

Avertissement : ce qui suit est issu d'un travail de recherche "amateur", afin de tenter de répondre aux nombreuses questions d'ordre social posées sur le site ou sur le forum... Je n'ai aucune formation d'assistante sociale, j'ai juste tenté d'approfondir mes connaissances en la matière et de les partager au mieux. Suggestions, remarques et critiques bienvenues ! Nous contacter.