Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Ce que nous voulons : le plaidoyer de Renaloo

Mis à jour le lundi, 27 février 2017 12:15 - Écrit par Renaloo le dimanche, 26 février 2017 11:52

Ralentir ou stopper l’évolution des maladies rénales

Il est possible de retarder, voire de stopper l’évolution des maladies rénales. Les enjeux sont majeurs, puisqu’il s’agit de préserver le plus longtemps possible un fonctionnement rénal autonome, en évitant le recours à la greffe ou à la dialyse et les complications de l’insuffisance rénale

Les mesures de protection rénale peuvent inclure des médicaments spécifiques à certaines maladies. Mais elles comportent aussi une approche plus large : arrêt ou diminution des doses de médicaments néphrotoxiques, traitement de l'hypertension artérielle, de l’anémie, arrêt du tabac, perte de poids si nécessaire, régime alimentaire modérément restreint en sel et en protéines, apports en bicarbonates, contrôle d'un éventuel diabète ou d'un excès de lipides dans le sang, activité physique adaptée, etc. 

Ces mesures, contraignantes, doivent être suivies pendant des années, à un stade où la maladie rénale est silencieuse, sans symptômes perceptibles. Leur efficacité repose sur une alliance forte entre le médecin traitant, le néphrologue et le patient, sur l’éducation thérapeutique et sur l’accompagnement indispensable pour assurer une motivation et une adhésion durables. 

Un parcours structuré, coordonné et financé de protection rénale doit être mis en oeuvre, intégrant :

  • Un dispositif de diagnostic précoce et d’orientation, associant notamment les laboratoires de biologie et les médecins traitants.
  • Les consultations médicales, éducation thérapeutique, dispositifs d’accompagnement et de support diététique, psychologique et social, soutien entre pairs, maintien de l’activité professionnelle, activité physique adaptée, etc.

Voir aussi :

> les propositions de la plateforme Renaloo 2017 sur la protection rénale