Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo
Vos témoignages

Marion : la greffe, un espoir pour tous

Mis à jour le mardi, 11 août 2009 02:20 - Écrit par Yvanie le jeudi, 24 février 2005 11:00

Bonjour à tous

Je m'appelle Marion, j'ai 19 ans et je vis à Cannes.

Tout commence le 17 mai 1994, j'ai 9 ans, je vais voir le médecin après un malaise à l'école. Pour lui rien d'anormal, surtout que j'ai déjà fait des malaises de ce genre. Ma maman, inquiète, lui demande de me faire des analyses afin de vérifier. Le soir même, il appelle, et dit d'aller à l'hôpital en urgence, pour que je sois dialysée… Je suis en insuffisance rénale, c'est vrai qu'à ce moment là, je suis petite, je ne peux pas me rendre compte de ce qui se passe. Mais quand même, plus les jours passent, plus je vois que la vie est différente… Ne pas manger de sucreries, à mon âge c'est difficile à comprendre, enfin je ne peux pas faire ce que je veux.

Deux ans après, le téléphone sonne, c'est l'hôpital, pour me dire qu'il y a un rein pour moi. Je suis si contente de voir mes parents heureux, cela me fait énormément plaisir.

Le soir même je suis opérée, l'opération se passe bien, c'est déjà une bonne réussite pour moi ! Au fil du temps, je retrouve une vie normale.

Cinq mois plus tard, journée catastrophique, je reviens de chez le médecin, mon néphrologue me dit que mon taux de créatinine est trop élevé. Il me fait passer des tas d'examens, je suis évidemment en rejet, je ne peux pas le croire, recommencer les dialyses, manquer des heures de cours, impossible dans ma tête, pourtant, j'y suis bien obligée.

Les séances de dialyse, c'est l'horreur pour moi, ma tension monte jusqu'à 19, avec des nausées, la tête qui tourne dans tous les sens, et cela pendant 4h et plus parfois.

Le 20 novembre 1999, encore une journée d'émotion, ma maman vient m'annoncer que je vais être greffée pour la 2ème fois, difficile de croire que ça va fonctionner, mais j'ai quand même une lueur d'espoir… Ne dit-on pas d'ailleurs que l'espoir fait vivre ?

Aujourd'hui, tout va bien, la greffe a fonctionné, j'ai même eu un enfant il y a 4 mois, le plus beau cadeau de ma vie.

Avant de terminer, je tiens juste à remercier les infirmières, médecins, de l'hôpital de Jeanne de Flandre, qui, avec leur gentillesse, m'ont soutenue pendant ce parcours difficile. De surcroît je souhaite beaucoup de courage à tous les gens qui sont en attente d'un rein.

Amicalement,

Marion

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.