Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo
Vos témoignages

Claire : la chance de donner

Mis à jour le mardi, 20 septembre 2011 07:00 - Écrit par Yvanie le mardi, 20 septembre 2011 06:20

Claire : la chance de donner

Je souhaite apporter mon témoignage sur Renaloo pour remercier Yvanie et Jocelyne de leur aide dans ma démarche de donneur vivant.

Yvanie, pour son travail assidu d'information sur les maladies rénales et le site formidable qu'elle a mis en place pour aider ceux qui entrent un jour dans la peau d'un malade ou d'un donneur. Jocelyne, pour son soutien inconditionnel depuis le jour où j'ai décidé de donner un de mes reins à une amie; aussi pour ses merveilleux messages d'amitié qui m'ont tant réconforté durant cette période de ma vie.

Je souhaite également témoigner pour encourager les personnes qui seraient susceptibles de donner un rein de leur vivant.
Je suis française, j’ai aujourd’hui 39 ans et je vis en Israël depuis 6 années environ. C'est dans ce pays que j'ai rencontré Michèle grâce à une passion commune : la plongée sous-marine.

Je suis moi-même instructrice de plongée et j’ai ouvert un club de plongée à Eilat avec mon mari en 2006. Au départ, je ne connaissais rien de la maladie de Michèle mais peu à peu Michèle est devenue très fatiguée, au point de ne plus pouvoir plonger. Nous étions alors devenues très proches. Elle m’a parlé de sa maladie : elle était insuffisante rénale suite à un lupus contracté à l’âge de 20 ans.

Michèle était sur une liste d’attente pour un don de rein et avait déjà fait plusieurs démarches pour un don de donneur vivant mais aucune n’avait abouti. Les amis qui s’étaient proposés n’étaient pas compatibles ou n’avaient pas pu être retenus pour raisons médicales. Les médecins pressaient Michèle pour la mettre sous dialyse ce qu’elle repoussait sans cesse tant la dialyse est contraignante et semblerait diminuer les chances de succès d’une greffe future.

J’ai alors souhaité aider Michèle. Ce fut une décision spontanée. Je savais qu’a priori il n’y a avait aucun danger pour moi et cela me paraissait très naturel.

Mais avant de proposer ce don à Michèle, j’ai voulu réfléchir profondément à mon choix : d’une part je me suis davantage renseignée sur les conséquences médicales d’une telle intervention, d’autre part j’ai pris le temps de penser à l’acte que j’allais faire, l’acte en lui-même, qui me semblait encore une fois assez naturel mais qui, je le pressentais, n’allait pas forcément de soit pour tout le monde. Les réactions de mes proches, notamment, m’ont fait comprendre que je devais prendre ma décision de manière très approfondie et à la mesure de l’importance qu’eux mêmes pouvaient attribuer à ce don.

Et puis, bien entendu, je voulais être tout à fait sure sûre mon choix à l’égard de Michèle.

 

1 commentaire
 
+1 # sessegnon - Le 22 août 2013 à 02h23
Bonjour,
je suis membre du site renaloo.com je souhaiterai de devenir donneur et sauvé des vies si je cela est possible je reste donc en attente d'une répons favorable et je voudrai en savoir plus sur la procédure a suive que puisse vous bénis.
Mes salutations !!!
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.