Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo
La Ville du Rein, 1ère plateforme digitale d'aide à la décision partagée pour les maladies rénales

La Ville du Rein, 1ère plateforme digitale d'aide à la décision partagée pour les maladies rénales

Ecrit par Renaloo le 2017/03/25 11:03

Renaloo, en partenariat avec le club des jeunes néphrologues, lance "la Ville du Rein", 1ère plateforme digitale d'aide à la décision partagée pour les maladies rénales.

> Lire la suite

Maladies rénales, dialyse, greffe : les propositions de Renaloo pour l'élection présidentielle

Maladies rénales, dialyse, greffe : les propositions de Renaloo pour l'élection présidentielle

Ecrit par Renaloo le 2017/02/13 23:44

Pour que les maladies rénales soient au cœur des futures réformes de notre système de santé, nos propositions s’accompagnent d’objectifs chiffrés et de mesures concrètes pour les atteindre...

> Lire la suite

Le Haut Conseil pour L’Avenir de l’Assurance Maladie se penche sur l’avenir des traitements de l’insuffisance rénale

Le Haut Conseil pour L’Avenir de l’Assurance Maladie se penche sur l’avenir des traitements de l’insuffisance rénale

Ecrit par Renaloo le 2016/11/23 11:47

Le Haut Conseil pour L’Avenir de l’Assurance Maladie consacre une partie de son rapport « innovations et système de santé » aux maladies des reins, à la dialyse et à la greffe...

> Lire la suite

Le comité médical et scientifique de Renaloo est sur les rails !

Le comité médical et scientifique de Renaloo est sur les rails !

Ecrit par Renaloo le 2016/09/21 14:13

Le rôle de ce comité est de conseiller et d’accompagner l’association autour de sa mission essentielle : l’amélioration de la qualité des soins et de la vie des personnes vivant avec une maladie rénale. 

> Lire la suite

Droit d'alerte : 1ère saisine de la HAS par le CISS pour dénoncer le non-accès au belatacept

Droit d'alerte : 1ère saisine de la HAS par le CISS pour dénoncer le non-accès au belatacept

Ecrit par Renaloo le 2016/07/04 09:57

La loi de santé a prévu un droit d’alerte de la Haute Autorité de Santé (HAS). Le CISS exerce pour la toute première fois ce droit, afin de dénoncer les conséquences de la non prise en charge du belatacept en France.

> Lire la suite