La greffe rénale à un âge avancé

La greffe rénale à un âge avancé

L’âge n’est pas en tant que tel un obstacle pour être transplanté. Certains patients sont greffés avec succès au delà de 80 ans et les recommandations de la Haute Autorité de Santé prévoient qu’elle doit être proposée jusqu’à 85 ans. Mais en pratique, l’accès à la greffe à un âge avancé reste limité : au 1er janvier 2015, moins de 8% des patients inscrits sur liste d’attente en France avaient 70 ans ou plus.

Les contre-indications sont en effet plus fréquentes avec l’âge. L’état de santé peut aussi se dégrader rapidement, en dialyse notamment, et rendre la greffe impossible.

De plus, certains facteurs de risques, qui ne sont pas des contre indications à proprement parler, peuvent rendre les suites de la greffe plus incertaines ou risquées. De manière générale, les résultats de ces greffes sont moins bons que lorsqu’elles concernent des personnes plus jeunes, les hospitalisations sont plus longues, les complications plus fréquentes.

La décision de s’orienter vers une greffe lorsqu’on a un âge avancé, de même que les attentes en termes d’amélioration de la qualité de vie et de l’espérance de vie doivent prendre en compte ces différents éléments.

Le souhait d’être greffé peut simplement être justifié par celui d’échapper aux contraintes de la dialyse.

La greffe de donneur vivant est également une possibilité, notamment dans la situation où le donneur est le conjoint du receveur. Mais là aussi, les contre-indications au don sont plus répandues avec l’âge…

On greffe aux personnes âgées des greffons prélevés sur des donneurs décédés âgés. Il n’y a donc pas de « concurrence » avec les patients plus jeunes, pour lesquels ces greffons seraient jugés de qualité insuffisante.

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.