Voyager, partir en vacances, se déplacer lorsqu’on est greffé ou dialysé

Voyager, partir en vacances, se déplacer lorsqu’on est greffé-e ou dialysé-e

Après une greffe réussie, voyager ne pose pas de difficulté particulière, en dehors des conseils habituels sur le stock de médicaments à amener avec soi et les règles d’hygiène et de protection solaire à respecter.

En dialyse, les déplacements pour raisons personnelles, familiales ou professionnelles restent possibles, mais nécessitent une organisation et une anticipation spécifiques.

En hémodialyse, il est parfois possible, avec l’avis de son néphrologue, de se passer de dialyse pour un court séjour, de l’ordre de deux à quatre jours.

Pour des durées plus longues, il est possible de réserver des séances d’hémodialyse sur son ou ses lieux de vacances. La disponibilité n’est pas garantie, notamment dans les zones touristiques, il peut être difficile de trouver « de la place » en dialyse, notamment en pleine saison.

Il est de toute façon nécessaire de prévoir les réservations plusieurs mois à l’avance.

Lorsque c’est à l’étranger que le déplacement est prévu, les démarches administratives peuvent être lourdes et complexes et entrainer des « restes à charge » qui ne seront pas remboursés.

> Voir la brochure de Renaloo “Voyage et hémodialyse”.

Les personnes en hémodialyse à domicile doivent le plus souvent réaliser leurs séances de vacances en établissement. Certains générateurs d’hémodialyse à domicile peuvent être transportés en voiture, avec les consommables associés. Des livraisons des consommables sont également parfois possibles.

En dialyse péritonéale, il est possible d’emmener dans son véhicule de petites quantités de matériel, ainsi que le cycleur pour la DPA, pour un court séjour. Lorsque la durée du déplacement est supérieure, la livraison du matériel sur place peut être organisée à l’avance. Là aussi une anticipation suffisante est nécessaire.

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.