Voici les articles étiquetés avec le mot clé : transplanté

Dialyse ou transplantation, ce qu’il faut savoir

Le parcours « classique » d’un malade en insuffisance rénale terminale est connu : il traverse en général une période plus ou moins longue de dialyse, puis est transplanté. Sa greffe fonctionne pendant un certain temps (en valeur médiane, actuellement autour de 13 ans pour un rein provenant d’un donneur décédé et environ 20 ans lorsque le greffon […]Lire la suite

Les médicaments immunosuppresseurs utilisés pour la greffe

Lorsqu’un malade est transplanté, son système immunitaire va identifier le greffon comme un corps étranger et se défendre en le détruisant. C’est le mécanisme du rejet. Pour le combattre, on utilise des médicaments immunossuppresseurs (ou encore anti-rejet). Ils ont pour objectif d’abaisser le système immunitaire du patient pour le rendre incapable de se retourner contre […]Lire la suite

Partir (loin…) en vacances quand on est greffé

Vous êtes greffé, partir en vacances, y compris à l’étranger, redevient très simple passé les premiers mois de transplantation (c’est à dire lorsque les consultations post-greffe s’espacent suffisament !). Certaines destinations particulièrement “exotiques” sont tout de même contre indiquées, donc parlez de vos projets à votre néphro largement à l’avance, il pourra vous conseiller. Il […]Lire la suite

Soleil et greffe…

Les traitements immunosuppresseurs augmentent le risque de cancers de la peau chez les personnes transplantées. Il est donc important de se protéger du soleil et de prendre quelques précautions… La Société Française de Dermatologie a émis un texte spéciquement destiné à l’information des patients. Télécharger le document “conseils dermatologiques aux transplantés d’organes”.Lire la suite

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.