Actualités

3.782 patients ont été greffés du rein en 2017, dont 611 à partir d’un donneur vivant

Au total, 3.782 greffes rénales (dont 611 à partir de donneurs vivants) ont été réalisées au cours de l’année 2017, soit une progression de 4% par rapport à 2016 (3.615 greffes).

Parmi ces greffes, 611 provenaient d’un donneur vivant (576 en 2016). Le taux de greffes à partir de donneurs vivants reste donc stable, à 16% du total des transplantations rénales. Dans le cadre du plan greffe 3, l’objectif fixé à 2021 est d'atteindre 4.950 greffes rénales dont 1.000 à partir d'un donneur vivant.

Même si en valeur absolue leur nombre reste limité, on note en 2017 une progression importante des prélèvements sur donneurs décédés dans le cadre d'une limitation ou d'un arrêt des thérapeutiques (Maastricht III). Initiés fin 2014, ils ont permis la réalisation de 178 greffes rénales au cours de l’année 2017 (86 en 2016, 27 en 2015). Seulement 20 hôpitaux sont actuellement autorisés à réaliser ces prélèvements Maastricht III en France et ils n’étaient que 10 en début d’année dernière. Le potentiel de ce type de prélèvement est donc important.

La majorité des greffes reste réalisée à partir de donneurs décédés en état de mort encéphalique, mais, malgré une légère diminution du taux d'opposition (30,5% contre 33% en 2016), ce type de prélèvement progresse peu (1.796 donneurs prélevés en 2017 contre 1.770 en 2016). Cette stagnation confirme la nécessité, pour répondre aux besoins des patients en attente, de développer conjointement tous les types de prélèvements.

En 2017, un total de 23.828 personnes ont été inscrites sur liste d’attente de greffe. Une large majorité d’entre eux attendait un rein, même si leur nombre exact n'est pas précisé à ce stade (ils étaient 17.700 en 2016).

Rappels : quelques éléments sur la greffe rénale en France en 2016 

> La greffe rénale en France en 2016 : sortie du rapport de l’agence de la biomédecine

> Qui sont les patients candidats à la greffe de rein ?

> Inscription et greffe préemptives : peut-on éviter la dialyse ?

> Qui sont les donneurs vivants de rein ?

> Groupe sanguin, âge : de fortes disparités de durées d'attente de greffe rénale en 2016

> Greffe de rein : des durées d'attente très différentes selon les hôpitaux

 

 

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • Mais comment fait-on ? de “mon” époque, on greffait 1 000 reins par an, et je trouvais cela important, aujourd’hui, on en est à quatre fois plus, et l’on nous dit que les français ne donneraient pas ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.