Actualités

Dialyse et fin de vie : l’AUB met l’innovation au service d’un accompagnement optimal…

La fin de la vie, dans le contexte d’une maladie grave, est souvent un moment particulièrement difficile. Il est rendu encore plus complexe pour les personnes dialysées, pour lesquelles les options sont souvent limitées : poursuivre la dialyse, avec les déplacements, la fatigue, l’inconfort associé, ou bien l’arrêter, avec les conséquences que l’on peut imaginer. Les aspects humains et éthiques de ces situations douloureuses sont souvent de véritables casse-têtes.

L’AUB, association de dialyse bretonne, nous a informé d’une démarche innovante, mise en place pour un patient dialysé, atteint d’un cancer au stade terminal. Il était en soins palliatifs à domicile, mais les déplacements en transports sanitaires pour les dialyses étaient devenus difficiles, sources de fatigue et de douleurs.

L’AUB a proposé à ce monsieur la mise en place d’une hémodialyse quotidienne, à domicile, en présence d’infirmières formées à cette technique. Deux avantages majeurs : finis les transports, mais aussi le confort d’une dialyse plus fréquente et moins longue (deux heures par séance), mieux tolérée, moins fatigante.

Ttout a pu être mis en place en quelques jours (coordination avec les soins palliatifs, livraison de la machine de dialyse et des consommables, organisation de la présence de l’infirmière, accompagnement psychologique des soignants et du patient, etc.).

Durant plus d’un mois, ce monsieur a pu être dialysé et accompagné, dans son environnement, avec ses proches. Il a déclaré au néphrologue qui lui rendait visite à domicile : "Vous venez voir le patient le plus heureux de la terre !". Il dormait profondément pendant les séances. Il est décédé sereinement et a priori sans douleur.

Bravo à l’AUB pour cette initiative profondément humaine qui montre que des solutions personnalisées, y compris les plus douloureuses, peuvent être proposées et adaptées à chaque situation…

> Sur le même thème, dans le cadre des Etats Généraux du Rein, voir la synthèse de la Table ronde du Rein « vieillir avec – fin de vie »
 

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • En dehors de ce cas extrême, je peux vous dire que l’accueil à l’AUB de Lorient est toujours très agréable. Je ne suis pas encore dialysé mais je m’y rend régulièrement pour voir ma néphrologue. Je vois sur ce site que certains ont des rapports
    difficiles avec leur néphrologue. Rien de tout ça à l’AUB. Tout le monde est aimable et souriant, ce qui est rassurant.L’inquiétude est toujours là, mais c’est bien de se savoir écouté et suivi.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.