Agenda

En refusant de commercialiser le bebtelovimab hors des USA, Lilly met en danger les patients immunodéprimés du reste du monde

🚨 En refusant de commercialiser son anticorps monoclonal le bebtelovimab hors des USA, Lilly prive les patients sévèrement immunodéprimés du reste du monde du seul médicament pleinement efficace contre les nouveaux variants du Covid19 et met leurs vies en danger.

📢  Renaloo monte au créneau pour obtenir l’accès à ce médicament en France… et ailleurs !

Les personnes sévèrement immunodéprimées vivent depuis plus de deux ans une situation dramatique, en raison de leurs très hauts risques de formes graves de Covid19, de leur mortalité élevée en cas de contamination, de leur réponse altérée à la vaccination, mais aussi de la perte d’efficacité de la plupart des anticorps monoclonaux sur les nouveaux variants.

➡️ C’est en particulier le cas pour les variant BA.4 et BA.5, désormais majoritaires dans notre pays, contre lesquels seul le bebtelovimab (LY-COV1404) conserve in vitro une puissante activité neutralisante. 

➡️ En bref, le bebtelovimab reste efficace pour protéger les patients immunodéprimés contre les formes graves de Covid19.

Ce médicament a bénéficié d’une autorisation d’urgence en février dernier aux USA, où il est depuis couramment utilisé en curatif pour les personnes à haut risque de développer une forme grave de Covid19. 

✅ Mais voilà : les laboratoires Lilly ont fait le choix de réserver le bebtelovimab aux USA. 

Cette décision, qui prive les patients du reste du monde de ce médicament, est contraire à toutes les valeurs de lutte collective contre la pandémie. 

Les personnes immunodéprimées ne peuvent accepter que de telles décisions arbitraires d’un industriel s’opposent à leur accès au seul traitement qui demeure pleinement efficace dans leur situation, les plaçant en situation d’impasse thérapeutique, alors que leurs vies sont en jeu. On rappelle que depuis début 2022, alors qu’elles sont environ 300.000 en France, elles ont représenté jusqu’à 40% des patients en réanimation pour Covid.

A l’échelle de la France, alors qu’une nouvelle vague démarre, les en priver fait aussi courir le risque d’une nouvelle surcharge des services hospitaliers et de réanimation, au pire moment de la crise des hôpitaux. 

➡️ Dans les moments difficiles que nous traversons, nous comptons sur l’engagement éthique des laboratoires qui produisent les traitements dont nos survies dépendent, mais aussi sur la capacité de nos autorités de santé à garantir l’indépendance industrielle de l’Europe dans la lutte contre la pandémie. On rappelle que des moyens de production existent en Europe.

✅  Nous demandons donc :

  • aux Laboratoires Lilly de permettre sans délai l’accès au bebtelovimab en France à tous les patients qui en ont besoin. 
  • à nos autorités de santé françaises et européennes de jouer pleinement leur rôle afin de garantir cet accès vital.

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *