Agenda

Evusheld autorisé en France en prévention du Covid19 pour les patients sévèrement immunodéprimés

✅ Très bonne nouvelle pour les patients greffés et dialysés mal protégés par la vaccination : Evusheld, le cocktail d’anticorps monoclonaux du laboratoire AstraZeneca dont nous vous parlions récemment, arrive en France.

Il vient d’être autorisé par la Haute Autorité de Santé en accès précoce en prophylaxie pré-exposition pour les patients sévèrement immunodéprimés.

Il s’agit d’un traitement préventif, destiné à éviter le Covid. A ce jour, il ne concerne donc pas les personnes déjà contaminées, ni les cas contacts. Six mois après son administration, il permet de diminuer de plus de 80% le risque de développer un Covid symptomatique.

➡️ Nous attendions cette nouvelle avec impatience. Renaloo a notamment été auditionné par la HAS ce 9 décembre. Nous avons insisté sur son importance pour les personnes dialysées et greffées, en raison des grandes difficultés d’accès à Ronapreve, qui ne doivent absolument pas se reproduire avec Evusheld.

➡️ Ses principales différences avec Ronapreve sont les suivantes :

  • Il est destiné non seulement aux non-répondeurs au vaccin, mais aussi aux faibles répondeurs (dont le taux d’anticorps antiS est inférieur à 264 BAU/ml). Cela signifie que beaucoup plus de patients devront en bénéficier.
  • Il a une durée de vie longue, ce qui permet de ne répéter les injections que tous les six mois (contre tous les mois pour Ronapreve).
  • Il semble rester efficace contre le variant Omicron (on sait depuis peu que ce qui n’est pas le cas pour Ronapreve), qui pourrait devenir majoritaire en France dans les semaines à venir.
  • Son administration nécessite deux injections intra-musculaires simultanées, dans les fesses, et doit être suivie d’une surveillance d’une heure.

50.000 doses d’Evusheld ont d’ores et déjà été achetées par l’Etat français et seront gratuitement mises à disposition des hôpitaux dans les tous prochains jours. De nouvelles commandes sont également anticipées.

➡️ Un point crucial reste à confirmer, et devrait l’être rapidement : la possibilité d’administration d’Evusheld directement au domicile des patients, par l’intermédiaire de l’HAD (hospitalisation à domicile) ou de prestataires de service. Nous la réclamons vigoureusement, tout comme le COSV, l’HAS et l’ANSM. Il s’agit sans doute du principal levier pour assurer un accès simple, rapide, large et équitable à tous les patients qui ont un besoin urgent de la protection de ce médicament.

Si vous pensez être concerné par ce traitement : parlez-en à votre médecin, si besoin montrez lui les recommandations du COSV et l’autorisation d’accès précoce de la HAS. Si vous n’avez pas de sérologie récente, faites-en une.

Dans tous les cas, en cas de symptômes de Covid, contactez le plus rapidement possible votre équipe de suivi, afin de recevoir le plus rapidement possible des anticorps monoclonaux en traitement précoce. Là aussi, le Ronapreve, qui est actuellement utilisé, risque de perdre son efficacité contre le variant Omicron. Mais le Sotrovimab, un autre cocktail d’anticorps monoclonaux du laboratoire GSK, pourrait prendre le relai. Il doit être très prochainement évalué par la HAS. Renaloo sera auditionné dans ce cadre le 17 décembre 2021.

Le Molnupiravir, antiviral au sujet duquel Renaloo a également été entendu par la HAS, n’a quant à lui pas obtenu d’accès précoce, principalement en raison de son efficacité décevante.

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums En cette fin d’année 2021, soutenez Renaloo : faites un don !

Partagez
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez