Agenda

Infographie : nouvelles recommandations pour la protection contre le COVID des immunodéprimés sévères

✅  Renaloo propose une nouvelle infographie prenant en compte l’ensemble des recommandations sur la protection des immunodéprimés sévères, incluant le 2e rappel vaccinal (= 5e ou 6e dose de vaccin), la prévention par anticorps monoclonaux (Evusheld), et le rôle des sérologies antiS. 

cliquer pour agrandir

✅ A l’heure où nous écrivons ces lignes, les personnes immunodéprimées vaccinées, mais insuffisamment protégées, sont toujours sur-représentées dans les services de réanimation Covid. Le renforcement de leur protection est donc un impératif, mais sur le terrain il reste très inégalitaire : beaucoup de patients rencontrent d’importantes difficultés pour l’obtenir, alors que leurs vies sont en jeu. 

➡️ Si vous pensez ne pas être “à jour” de votre protection,  n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin / votre équipe de soins afin que ces recommandations soient mises en oeuvre.

➡️  Vous pouvez vous appuyer sur l’infographie (conçue au format A4 et donc qui peut être imprimée simplement), mais aussi sur :

.

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Infographie : nouvelles recommandations pour la protection contre le COVID des immunodéprimés sévères

Partagez
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #47517
    Liouba
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 4Message(s)

    Bonsoir,
    pouvez vous m’aider un peu , svp, car je suis très inquiète;
    je pensais faire une dose de rappel mais mon néphrologue n’est pas d’accord, car il me dit que je suis encore bien au dessus des 264BAU/ML. Je dois faire une nouvelle sérologie dans trois mois et à ce moment là il avisera.
    Hors j’ai lu sur Renaloo que plus on a d’anticorps , mieux c’est.
    Ma 4èm dose date de octobre 2021 avec 1798 BAU/ML
    Au 10 février 2022/ 800 BAU/ML
    j’angoisse car j’ai peur de ne pas être suffisamment protégée contre Omicron; Je n’ai pas pu en discuter avec mon néphrologue, la réponse que j’ai reçu l’a été par mail; merci pour vos réponses

    #47518
    luc
    Participant
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1652Message(s)

    Ben, 800 ça reste très bien….et le mieux est l’ennemi du bien…:)
    Perso, j’ai 1060 (après 5 injections, car quasi rien au bout de 4 injections), et mon nephro a considéré que c’était “excellent”. Bien sûr j’aurais préféré 5 ou 6000, mais je m’en contente.
    De toutes façons, 800 ou 6000, le mieux est de continuer les gestes barrières.
    Perso, comme vous, re-test dans 3 mois et pour l’instant, dans l’absence d’un nouveau seuil lié à omicron (et pour l’instant inconnu), 264 reste la limite.
    Donc on fait le dos rond et on espère que la baisse (forte) des contaminations va se poursuivre….

    #47520
    Liouba
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 4Message(s)

    Merci beaucoup Luc pour votre soutient,cela me réconforte, j’en ai besoin! Bien à vous

    #47576
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 2014Message(s)

    @Liouba En effet, il est important pour vous de faire un 2e rappel : https://renaloo.com/infographie-nouvelles-recommandations-pour-la-protection-contre-le-covid-des-immunodeprimes-severes/

    N’hésitez pas à transmettre à votre néphrologue le DGS urgent correspondant à ces recommandations, beaucoup ne les ont pas lues, ne les connaissent pas. Le seuil de protection contre les formes sévères d’Omicron est probablement élevé (celui contre la contamination Omicron est à 7000 BAU/ml) et vos anticorps sont en train de diminuer de façon importante. Inutile de vous exposer à des risques inutiles alors qu’un simple rappel va améliorer très fortement votre protection.

    #47861
    Perle38
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 4Message(s)

    Bonjour à tous,

    Je suis nouvelle sur le forum. Je me présente : greffée depuis 4 ans, 3 doses de vaccin Pfizer et une dose de rappel en novembre, 380 BAU/ml d’après ma dernière sérologie le 21 février.
    Même si le médecin du service me dit que je suis bien protégée, j’ai des doutes surtout en lisant vos témoignages.
    Je viens d’apprendre que la 4eme dose va être ouverte aux immunodéprimés et aux plus de 80 ans. Quelqu’un parmi vous en sait il plus ? Et pour mes proches qui vivent avec moi ? Merci de vos réponses.

    #47863
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 2014Message(s)

    @Perle38 en effet, votre sérologie est probablement insuffisante pour vous protéger contre une forme grave d’Omicron (dont le seuil de protection contre la contamination est à environ 7000 BAU/ml), d’autant plus que son variant BA2, 30% plus contagieux, est désormais majoritaire en France.
    Le 2e rappel (6e dose) est recommandé pour les transplantés depuis janvier dernier.

    Infographie : nouvelles recommandations pour la protection contre le COVID des immunodéprimés sévères

    Comme vous avez répondu aux premières doses, cette dose supplémentaire qui remonte désormais à 4 mois, va sans aucun doute faire augmenter de façon très importante votre taux d’anticorps. N’hésitez pas !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois par Renaloo.
    #47882
    Perle38
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 4Message(s)

    Merci beaucoup de votre réponse. Je viens d’avoir le cabinet de ma néphrologue, elle doit me rappeler pour qu’on en discute. A suivre…

    #47948
    Perle38
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 4Message(s)

    Bonjour,

    Je reviens vous donner de mes nouvelles.
    J’ai contacté ma néphrologue qui ne pense pas nécessaire de faire un deuxième rappel car je suis bien protégée selon elle et ” on ne sait jamais ce que peut entraîner un trop grand nombre d’injections ” !
    Du coup j’ai refait une sérologie la semaine dernière (que j’ai payée de ma poche). Je suis à 514 BAU/ml. Je viens d’en discuter avec mon autre néphrologue (celle du service où j’ai été greffée ) et elle aussi estime que cela suffit. Elle m’a dit que depuis que les traitements existent, les médecins sont plus détendus face au COVID chez les greffés !
    Voilà je referai une sérologie dans 3 mois et on verra bien…

    #47952
    luc
    Participant
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1652Message(s)

    La sérologie est gratuite pour les transplantés (avec ordonnance)….Pour le reste c’est logique: la frontière reste fixée à 264 BAU (même si elle n’a pas été mise à jour avec les variants delta et omicron…😕)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 2 semaines par luc.
    #47967
    Pommenature
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 1Message(s)

    L’année dernière j’ai fait les 3 vaccins pfizer, on a fait 1 sérologie qui s’est avéré négative. Début décembre appel de mon interniste qui me dit que je suis éligible aux anticorps monoclonaux. Depuis décembre 2021 je reçois chaque 10 du mois 1 perfusion d’immunoglobuline.Le 10 décembre j’ai reçu 1 perfusion de Ronaprèvre, puis février j’ai reçu l’ Evusheld. On m’a demandé de refaire une 4ème dose (pfizzer) et de refaire 1 sérologie 2 semaines après et là surprire la sérologie est positive >2500. Normalement je dois avoirs au mois de juin 1 rappel d’anticorps monoclonaux Evusheld.
    J’aimerai acheter 1 purificateur d’air si quelqu’un sur ce forum pouvait me conseiller. Merci

    #47988
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 2014Message(s)

    Comme indiqué dans le dernier avis du COSV, le seuil de 264 BAU/ml ne va plus être pris en compte car il n’a plus de sens face au variant Omicron (dont le seuil de protection contre la contagion se situe autour de 7000 BAU/ml).

    Chaque nouveau variant s’impose en raison d’un échappement immunitaire plus important que le précédent, qui implique que les seuils d’anticorps qui protègent contre les formes graves et la contamination augmentent. Pour cette raison les rappels récurrents sont recommandés pour les immunodéprimés sévères, dès lors qu’ils ont une réponse vaccinale, pour tenter d’atteindre des taux d’anticorps les plus élevés possibles.

    Par ailleurs le traitement par Sotrovimab (Xevudy) a perdu son efficacité contre le variant d’Omicron BA.2, désormais très majoritaire en France. Les seuls traitements curatifs désormais disponibles sont Paxlovid (contre indiqué chez les insuffisants rénaux sévères et difficile à manier avec la plupart des anti-rejets) et éventuellement Evusheld, sur la base d’une demande d’accès compassionnel. L’importance des rappels (quand ils “marchent”) et de la prophylaxie est donc d’autant plus cruciale.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez