Agenda

Obligations vaccinales des professionnels : contribution de Renaloo à la consultation publique de la HAS

Ce lundi 20 février, la HAS a lancé une consultation publique sur un projet d’avis qui prévoit notamment la suppression de certaines obligations vaccinales des professionnels – professionnels de santé, qui exercent en établissements de santé, structures sociales et médico-sociales et ceux qui sont en contact étroit et répété avec des jeunes enfants – notamment pour le Covid.

Renaloo a souhaité réagir fortement à cette proposition, ainsi qu’à l’argumentaire associé, en contribuant à la consultation et en rendant cette contribution publique.

🚨 Les patients dialysés et greffés que nous représentons, qui font partie des 300.000 personnes immunodéprimées en France, ont une réponse aux vaccins altérée, voire inexistante. En raison de ce défaut de protection vaccinale et des risques élevés de formes graves associés à leur état de santé, ils sont particulièrement vulnérables face à la plupart des pathologies ciblées par les obligations vaccinales, et notamment face au covid.

Toute décision sur le maintien ou la suppression d’obligations vaccinales des professionnels de santé doit reposer sur des arguments scientifiquement fondés, relatifs à l’intérêt collectif, et prendre en compte l’impact sur les populations les plus vulnérables.
Elle nécessite en particulier une évaluation précise des populations concernées, des raisons de leur vulnérabilité, du niveau de protection et de dangerosité correspondants.

Ces éléments sont singulièrement absents de la proposition de la HAS.

Compte-tenu des risques qu’ils encourent, les patients que nous représentons s’interrogent :

  • Comment expliquer qu’au terme de trois années de crise sanitaire Covid, dramatique pour eux, la HAS fasse le choix de les passer sous silence ?
  • L’efficacité de la vaccination Covid sur la transmission est certes diminuée, mais elle existe. La vaccination réduit toujours le risque d’infection et de transmission. Est-il raisonnable de les priver de cette protection ?
  • Serait-il légitime qu’ils soient confiés à des professionnels qui, en refusant la vaccination, manifestent une défiance importante vis-à-vis de la science et de l’Evidence Based Medecine ? Une telle défiance est-elle compatible avec les valeurs du soin ? Avec la nécessaire confiance qui caractérise la relation de soins ?
  • Serait-il acceptable dans ce cas qu’ils soient laissés dans l’ignorance du statut vaccinal de leurs soignants, et donc de leurs éventuelles croyances anti-sciences, alors qu’ils vont recevoir de leur part des soins, des informations, et que des décisions médicales cruciales pour eux pourront être prises ?
  • L’intérêt de la vaccination obligatoire pour limiter l’absentéisme des soignants, la désorganisation des services, et ses conséquences délétères pour tous les patients, dans un contexte particulièrement tendu dans les hôpitaux, ne mérite-t-il pas d’être pris en compte ?
  • Une des missions fondamentales de la HAS est d’améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients dans les établissements de santé et en médecine de ville. En quoi sa proposition de suppression de certaines obligations vaccinales pour les professionnels de santé contribue-t-elle à cet objectif ?

Nous espérons vivement que des réponses leur seront apportées et que les décisions politiques attendues seront à la hauteur des valeurs de solidarité et de protection des plus fragiles que nous défendons.

> Télécharger notre contribution

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Traitements du Covid : le sotrovimab est de retour !

Partagez
Partagez
  • Créateur
    Sujet
  • #52726
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1440Message(s)

    ✅ La mauvaise nouvelle de la fin de l’automne a été la perte d’efficacité des anticorps monoclonaux sur les nouveaux variants du Covid.  🚨 Mais il y a
    [Voir l’intégralité de l’article: Traitements du Covid : le sotrovimab est de retour !]

Partagez
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez