Actualités

Psychologues, assistantes sociales, diététiciennes : quel accès aux soins de support pour les patients dialysés ?

Des soins de support très peu accessibles

En 2015, un total de 112 entités juridiques privées (à but lucratif et non lucratif), auxquelles étaient rattachées 677 antennes, avaient une activité exclusive de dialyse.

Elles prenaient en charge environ 25 600 patients (22 600 en HD et 3 000 en DP), soit plus de 60% des 42 000 patients dialysés en France (REIN 2015). Chaque antenne traitait en moyenne 33 patients. 3,5 millions de séances d’hémodialyse ont été réalisées par ces unités sur l’année.

Au total, elles ont eu recours à :

  • 30 assistantes sociales (1 pour 760 patients)
  • 30 psychologues (1 pour 760 patients)
  • 48 diététicienness (1 pour 470 patients)

Ces ratios sont très faibles, au regard des besoins des patients, et très inférieurs aux recommandations

Plus de 80% de ces unités (554 sur 667) ne disposaient d’aucun personnels de soins de support, salariés ou libéraux. Les 15 220 patients dialysés pris en charge dans ces structures (13 560 en HD et 1 660 en DP) n’avaient donc aucun accès à aucun soin de support.

Partagez

Plus de lecture

2 Commentaires

  • Ces données sont intéressantes mais il serait également judicieux de connaître le besoin réel des dialysés d’avoir recours à ces soins de support.

  • En effet. Il existe comme le mentionne l’article des recommandations internationales à ce sujet. Les demandes des patients ont par ailleurs été fortement exprimées dans l’enquête des Etats Généraux du Rein : http://www.renaloo.com/e-g-r/les-resultats-de-l-enquete-les-voix-des-patients

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.