Actualités

Renaloo demande la reprise sous conditions de l’activité de greffe rénale

Mise à jour du 22 avril 2020 : L’Agence de la biomédecine confirme la reprise progressive de l’activité de greffe rénale

L'activité de greffe rénale en France est suspendue depuis mi mars 2020, sauf pour les greffes pédiatriques et les urgences. Cette décision a été prise en raison des risques liés à l'épidémie de Coronavirus, dont on ne connaissait pas les effets sur les patients transplantés. 

Les greffes d'autres organes se sont poursuivies(1), mais à un rythme très ralenti. 

Ces quelques semaines d'épidémie ont permis plusieurs constats :

1. Les données françaises et internationales sur les personnes ayant reçu une greffe d'organe durant cette période sont rassurantes.

2. Comme pour la population générale, les décès constatés chez des patients greffés atteints du COVID19 concernent majoritairement des patients de plus de 70 ans.

3. La mortalité du virus en dialyse est importante, de l’ordre de 25%, et l’épidémie continue de se propager dans les centres en France.

Il n'est donc pas certain qu'il soit plus "sûr" de rester en dialyse en attendant la fin de l'épidémie plutôt que d'être greffé.

La circulation de l’épidémie est très variable d’une région à une autre et d’une ville à une autre. Ainsi, dans certains hôpitaux greffeurs, le nombre de patients COVID+ hospitalisés est très faible. 

Pour toutes ces raisons, Renaloo a demandé ce jour à l'Agence de la biomédecine qu'une réflexion soit initiée sans délai sur la reprise progressive de l'activité de greffe rénale, dans des conditions de sécurité maximales : engagement des équipes, circuits strictement COVID-, receveurs <60 ans et sans facteurs de risques, recours large aux tests, etc. et bien sûr avec le consentement des patients. 

Beaucoup de pays ont d'ores et déjà redémarré leurs activités de greffe (certains ne les ont pas arrêtées) et leurs expériences doivent aussi nous guider. 

Un tél redémarrage de l’activité de greffe rénale, avec des précautions extrêmement rigoureuses, représenterait un signal d’espoir fort et nécessaire pour les patients en attente. 

> Voir le courriel adressé à la directrice de l'AbM le 21 avril 2020

(1) Entre le 1er et le 14 avril 2020, 39 greffes ont été réalisées : 10 greffes de cœur, 2 de poumons, 25 de foie et deux greffes de rein, dont une greffe pédiatrique.

> Plus que jamais, dans ces moments difficiles, Renaloo est mobilisé à vos côtés, pour vous soutenir et vous accompagner.

 Retrouvez toute l'actualité de l’épidémie pour les patients ayant une maladie rénale, dialysés ou greffés et leurs proches

 Venez échanger, partager, trouver des conseils et du soutien sur notre forum et sur notre groupe Facebook

 Pour recevoir toutes nos infos et newsletters par mail, incrivez-vous !

 Vous souhaitez soutenir Renaloo ? Faites un don.

 

Courage et prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.

Partagez

Plus de lecture

2 Commentaires

  • Merci infiniment d’avoir adressé cette lettre.Je la trouve parfaite, tout y est évoqué.La perspective de la greffe constitue très souvent pour les patients en dialyse l’espoir qui permet de tenir le coup, de supporter la fatigue, les effets secondaires avec parfois le sentiment de ce corps qui non seulement souffre mais s’abîme peut-être de façon irrémédiable.Vivre la dialyse entre confinement, peur d’être contaminé, voir s’éloigner l’échéance du déconfinement parce qu’on est fragile et y ajouter la fuite dans un avenir encore plus incertain qu’en temps normal de la perspective de la greffe est vraiment très éprouvant.Par cette lettre vous redonnez vraiment de l’espoir. De tout cœur merci!

  • Cette réponse de l’agence de biomédecine a fait beaucoup de bien mais avez-vous des nouvelles depuis? cela fait 2 semaines que cette information a été publiée et la mise à jour du point hebdomadaire de l’agence de biomédecine d’aujourd’hui le 5/05 n’a pas changé, il n’y a toujours pas de reprise des greffes rénales, j’ai du mal à comprendre que la situation n’évolue pas. Auriez-vous des informations à nous fournir s’il-vous-plait? Merci d’avance

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.