Agenda

Sérologies post-vaccinales : des réponses à vos questions

✅ Vous êtes très nombreux à nous interroger sur les sérologies qui vous sont prescrites pour vérifier l’efficacité du vaccin antiCovid19, le plus souvent entre les deux injections, puis un mois après la seconde, puis éventuellement de manière répétée dans le temps.

Beaucoup d’entre vous s’inquiétent d’avoir des résultats négatifs, mais aussi que ces examens pourtant prescrits ne soient pas remboursés en ville.

Voici quelques premiers éléments de réponse :

1. Que mesurent ces tests ?

➡️ Il semble que beaucoup de tests sérologiques Covid actuellement réalisés dans les laboratoires de ville ne détectent que certains anticorps dont la présence résulte du contact avec le virus, mais pas ceux qui se développent après le vaccin, qui sont dirigés contre la protéine S (spike).
Ils ne sont pas détectables par ces tests, ce qui peut expliquer la négativité du résultat.

➡️ L’efficacité des vaccins chez les patients transplantés, immunodéprimés, n’est actuellement pas connue, et ses mécanismes non plus.
L’absence d’anticorps (à condition qu’elle soit montrée par un test adapté !) ne signifie pas forcément qu’il n’y a pas de protection contre le virus. En effet, l’immunité cellulaire résultant de la vaccination joue aussi un rôle très important et n'est pas mesurable par ces tests.

⚠️ Il est possible d’être protégé sans avoir d’anticorps.

Réciproquement, avoir des anticorps ne signifie pas forcément que la protection soit optimale ni durable, y compris à court terme. Leur présence peut aussi simplement résulter du contact avec le vaccin, sans protection associée.

➡️ Au plan individuel, ces examens apportent donc peu de réponses fiables et aucune certitude sur l’existence ou non d’une protection et encore moins sur son niveau.

Pour ces raisons, la société américaine de transplantation ne recommande pas de les réaliser, sauf dans le cadre d'études cliniques. Il n'existe aucune recommandation en France.

2. Quelle prise en charge par l'Assurance Maladie ?

Les tests sérologiques réalisés en laboratoire de ville ne sont actuellement pris en charge par l’Assurance maladie que dans deux situations :

  • en diagnostic initial ou de rattrapage, pour des patients symptomatiques ou l’ayant été, mais dont le diagnostic de Covid n’a pu être réalisé par un test RT PCR,
  • pour des professionnels exposés à un risque accru de transmission/contamination.

➡️ Le remboursement de ces tests dans le but de mesurer l’efficacité du vaccin, y compris pour des personnes immunodéprimées, n’est pas prévu, ils restent donc à votre charge s’ils sont réalisés en ville (coût unitaire entre 25 et 30€).

3. Quel est l'objectif de ces tests ? Suivi individuel ou recherche ? 

Il semble que ces tests sérologiques soient fréquemment prescrits dans un objectif de recherche : plusieurs protocoles visant à évaluer l’efficacité des vaccins chez les patients dialysés ou transplantés rénaux sont en effet en cours de mise en oeuvre.

➡️ Dans ce cas, vous devez en être informé, apporter votre consentement pour participer à cette recherche et aucun coût ne doit être à votre charge.

✅ Si on vous prescrit ces tests, n’hésitez pas à échanger avec votre néphrologue sur ce qui précède et en particulier sur leurs objectifs – pour vous-même ou à visée de recherche – ainsi que sur l’interprétation qui pourra être faite de leurs résultats.

 

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • Une information intéressante qui me rassure sur le fait que mon centre de transplantation ne m’a prescrit aucun bilan sanguin suite à mes deux injections.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.