Actualités

Vivre avec la dialyse ou la greffe rénale : les résultats d’une grande enquête de qualité de vie dans le BEH

Le BEH (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire) du 23/12/2014, intitulé "Vivre avec la dialyse ou la greffe rénale", révèle les résultats d'une grande enquête sur la qualité de vie des patients dialysés et greffés en France.

Réalisée conjointement par l'Agence de la biomédecine, les Universités de Lorraine et d'Aix Marseille et Renaloo, auprès de 1.251 patients dialysés et de 1.658 patients greffés, elle montre en particulier que la qualité de vie des personnes greffées est bonne, assez proche de celle de la population générale.

En revanche, la qualité de vie des patients dialysés est nettement plus dégradée, avec des indices (douleur, vitalité, etc.) inférieurs de 5 à 50% à ceux des greffés.

> Voir l'article consacré à l'étude de qualité de vie

"Ces résultats de qualité de vie donnent des arguments supplémentaires en faveur de la greffe" aux médecins, notent les auteurs de l'étude.

Ce n'est pas une découverte, mais l'étude vient corroborer, chiffres à l'appui, les avantages de la greffe sur la dialyse pour les patients insuffisants rénaux qui peuvent y avoir accès. En plus de sa supériorité pour la qualité de vie, le BEH rappelle en effet que la greffe de rein surclasse aussi la dialyse en matière d'espérance de vie et aussi de coûts.

"Les patients greffés ont globalement un taux de mortalité très inférieur à ceux des patients en dialyse", souligne l'étude. Entre 60 et 69 ans, 132 patients dialysés sur 1.000 sont décédés dans l'année en 2012, contre 27 sur 1.000 pour les porteurs d'un rein greffé.

En 2007, le coût moyen annuel d'une hémodialyse pour la Sécurité sociale était estimé à 88.000 euros, soit à peu près autant que le coût global d'une greffe du rein pour la première année. L'avantage économique de la greffe vient du fait que le coût diminue fortement dans les années qui suivent (environ 20.000 euros par an).

En France, chaque année, 10.000 personnes démarrent un traitement par dialyse alors que moins de 3.000 bénéficient d'une greffe. A l'heure actuelle, 41.000 personnes sont dialysées et 32.000 personnes vivent avec un rein greffé.

 
Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.