Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Espérance de vie des personnes greffées et dialysées (Rapport REIN 2016)

Mis à jour le lundi, 23 juillet 2018 04:02 - Écrit par Renaloo le lundi, 23 juillet 2018 09:51

Comme chaque année, le rapport REIN 2016 consacre un chapitre à la mortalité et à la survie des patients dialysés et greffés. 

Il propose notamment des statistiques d'espérance de vie.

La plupart des patients arrivant jeunes au stade de remplacement rénal connaîtront tour à tour des période de greffe et de dialyse, tout au long de leur vie. Mais de tels parcours sont très complexes à modéliser. 

Aussi, le rapport REIN a fait le choix de déterminer l'espérance de vie de personnes qui ne connaîtraient qu'un seul traitement tout au long de leur existence, par greffe ou dialyse.

Par exemple :

  • Une femme qui débute la dialyse à 30-34 ans, et reste en dialyse toute sa vie, a une espérance de vie de 16 ans et peut donc espérer vivre jusqu’à environ 46-50 ans
  • Si cette femme est greffée de manière préemptive, sans passer par la dialyse, et si son greffon fonctionne toute sa vie, elle peut espérer vivre encore 31 ans et donc atteindre l’âge de 61-65 ans
  • Dans la population générale de même âge, l’espérance de vie est de 55 ans, une femme de 30-34 ans peut donc espérer vivre jusqu’à 85-89 ans

Les espérances de vie par tranches d'âges dans la population générale, en greffe et en dialyse sont présentées dans les deux graphiques suivants (cliquer pour agrandir).

 

 

On voit que les grands écarts d’espérance de vie entre les traitements concernent plus particulièrement les personnes qui parviennent jeunes au stade de remplacement rénal.

Dans ces situations, il semble important de « préparer l’avenir », en optant pour des stratégies permettant de perdre le moins de chances possibles : accès le plus rapide possible à une greffe de bonne qualité ou, à défaut, dialyse d’excellente qualité, afin de limiter l’impact négatif sur l’espérance de vie.

Au delà de 75 ou 80 ans, en revanche, les écarts d’espérance de vie se resserrent : la qualité de vie devient sans doute encore plus primordiale.

En dialyse, la mortalité est plus importante que dans la population générale et qu’après transplantation. L’augmentation de la mortalité est vraie pour tous les patients, mais elle est différente pour chaque tranche d’âge, comme le montre le graphique suivant :

Attention :

- la comparaison des patients greffés et dialysés doit être faite avec précaution. Les patients greffés sont en effet en moyenne plus jeunes et ont moins de pathologies associées. Souvent, les patients restent longtemps en dialyse sans être greffés en raison de problèmes de santé qui retentissent aussi sur leur espérance de vie

- Ces chiffres sont des statistiques, calculées à partir d'informations issues d'un très grand nombre de patients. Chaque situation est particulière et il est bien entendu possible - et même fréquent - de vivre bien au-delà de ce que "prévoient" les données.

Voir les autres chapitres de notre synthèse commentée du rapport REIN 2016

> 85.000 patients dialysés et greffés, dont 11.000 nouveaux en 2016 : un nombre encore jamais atteint

Des démarrages de dialyse trop précoces

> L’autonomie en dialyse continue de diminuer

La dialyse longue ou fréquente, réservée à un tout petit nombre de patients...

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.