Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Dialysat au citrate : le point

Mis à jour le vendredi, 07 décembre 2018 10:52 - Écrit par Renaloo le jeudi, 06 décembre 2018 06:38

Une étude française, présentée le 3 octobre 2018 lors du congrès annuel des néphrologues (SFNDT, Lille) semble montrer que la nature du dialysat peut avoir un impact sur la santé des patients hémodialysés. Le dialysat est le liquide mis en contact avec le sang dans le générateur de dialyse. Il ne s’agit pas d’un médicament, mais d’un dispositif médical.

Selon ces travaux, Le dialysat au citrate, utilisé chez 15000 patients environ (30% des 47000 patients dialysés en France), pourrait faire augmenter le risque de mortalité par rapport au dialysat à l'acétate.

Des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ou non ces conclusions et pour les préciser. Elles seront conduites aussi rapidement que possible. Les résultats pourront conduire à modifier l’usage des dialysats.

En attendant ces conclusions définitives, nous vous encourageons à échanger avec votre néphrologue, pour :

  • savoir quel dialysat est utilisé pour vous si vous n’en êtes pas déjà informé-e,
  • discuter des motifs de ce choix et d’un éventuel changement, avec ses avantages et ses inconvénients

Un changement de dialysat n’est pas neutre et la décision de changer ou pas doit prendre en compte votre situation particulière et vos autres problèmes de santé éventuels.

Un changement de dialysat nécessite une adaptation de certains paramètres de la dialyse et peut être à l’origine d’effets indésirables.

Certains centres peuvent prendre la décision d’abandonner totalement le recours au dialysat au citrate pour tous les patients, au profit d’un autre type de dialysat. Si c’est le cas de votre établissement, n’hésitez pas à discuter avec votre néphrologue de ce choix et de ses conséquences pour vous.

D'autres centres peuvent conserver le dialysat au citrate, d'une façon générale ou pour certains patients, en attendant les résultats des études complémentaires.

Renaloo est très vigilant sur ce dossier et travaille en lien avec l’agence du médicament (ANSM) et l’ensemble des parties prenantes - auteurs de l'étude, sociétés savantes, Agence de la biomédecine, associations de patients - pour assurer la sécurité des patients et faire en sorte que la réalité du risque lié au dialysat au citrate soit précisée.

Un communiqué commun a été diffusé le 5 décembre 2018. Nous vous tiendrons informés.

> Voir l'article du Monde publié le 4 décembre 2018 "Alerte sanitaire sur un produit utilisé pour la dialyse" (abonnement)


 

3 commentaires
 
0 # Perlinpinpin - Le 07 décembre 2018 à 09h37
Au centre d'autodialyse de l'ANIDER , à Bayeux ,je bénéficie d'une dialyse au citrate et je vais aborder le sujet avec mon néphrologue le 20 décembre prochain ( si j'ai le temps ...)
 
 
+1 # bbking - Le 08 décembre 2018 à 02h35
Si l'ANSM n'interdit pas le citrate les centres de dialyses ne changeront rien vous aurez beau leur dire que vous ne voulez pas du citrate ils vous diront que ce n'est pas un produit dangereux puisqu'il n'est pas interdit. On attend donc la suite...
Merci Renaloo en tout cas pour votre article et votre suivi de l'affaire.
 
 
0 # chtirv - Le 08 décembre 2018 à 11h48
dés mercredi le bain citrate a ete enleve et j'etais le seul dans le centre.
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.