Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Tribune de Renaloo dans Le Parisien : les malades chroniques, fragiles et invisibles ?

Mis à jour le dimanche, 10 mai 2020 01:44 - Écrit par Renaloo le dimanche, 10 mai 2020 09:50

Une tribune signée par plusieurs des administrateurs de Renaloo est publiée ce dimanche 10 mai 2020 dans Le Parisien - Aujourd'hui en France. 

Son objectif : alerter sur les enjeux du déconfinement pour les personnes à risques de forme grave de COVID19 en raison de leur état de santé, notamment les patients insuffisants rénaux, dialysés et greffés, ainsi que sur la nécessité de mieux les prendre en compte, ainsi que les associations qui le représentent. 


Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

 Pour rappel : nos 20 propositions pour le déconfinement des personnes à risques de forme grave de COVID19 en raison de leur état de santé

 La tribune sur le site du Parisien


➡️ Plus que jamais, dans ces moments difficiles, Renaloo est mobilisé à vos côtés, pour vous soutenir et vous accompagner.

 Retrouvez toute l'actualité de l’épidémie pour les patients ayant une maladie rénale, dialysés ou greffés et leurs proches

 Venez échanger, partager, trouver des conseils et du soutien sur notre forum et sur notre groupe Facebook

 Pour recevoir toutes nos infos et newsletters par mail, incrivez-vous !

 Vous souhaitez soutenir Renaloo ? Faites un don.

Courage et prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.

2 commentaires
 
+4 # GACHE Thierry - Le 11 mai 2020 à 10h23
Bonjour

Bravo pour ce travail de fond

Merci a toutes l équipe Renaloo

Thierry de LORMONT
 
 
+2 # Jenkoluv - Le 17 juin 2020 à 04h59
Et donc c’est pour cela que nous serons assignés à résidence cet été, ne pouvant pas bénéficier de vacances avec nos familles car aucun centre de dialyse n’accepte de vacanciers. En effet, cette année, les centres de dialyse des zones touristiques n’ont pas les autorisations temporaires permettant d’utiliser des machines supplémentaires pour accueillir les vacanciers. Je suis révoltée. On ne nous laisse pas exercer notre libre arbitre et décider de notre manière de vivre et prendre soin de nous
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.