Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo
Vos témoignages

Marie-Françoise : Une histoire d'amour entre une greffée et un dialysé c'est possible !

Mis à jour le mardi, 11 août 2009 02:21 - Écrit par Yvanie le jeudi, 24 février 2005 11:00

Oui, tout est possible quand la vie tisse des liens entre les hommes et les femmes... Surtout sur renaloo, des liens inattendus parfois, quand quelqu'un s'invite dans votre vie au moment où on ne s' y attend pas… On croit que ce lien est tissé, il se défait soudain, et l'autre s'enfuit, mais c'est la vie qui est imprévisible, ça en vaut la peine je pense !

Je viens de vivre une histoire d'amour avec un dialysé que j'ai rencontré sur renaloo il y a quelques mois, juste après ma greffe en juillet dernier. Cela n'aura pas duré très longtemps, quelques semaines environ, mais qu'importe. Cela a existé et m'a offert un deuxième cadeau juste après ma greffe, qui est déjà un cadeau immense, une renaissance...

Je ne lui en veux pas de m'avoir quittée, je n'ai que des bons souvenirs avec lui, juste la fin un peu brutale et inattendue... Je le remercie d'avoir été un rayon de soleil dans ma vie, il m'a appris plein de choses nouvelles, des univers auxquels je ne me serais sans doute jamais intéressée comme la moto par exemple. Moi aussi, je lui ai parlé de ce qui m'intéresse dans la vie : le yoga, la méditation, la lecture... Ensemble on parlait aussi beaucoup de la greffe qui lui faisait peur, ou de la dialyse, on préparait nos médicaments ensemble, c'était rigolo en fait, on se comprenait parfois sans se parler.

Je le remercie pour tout ce qu'on a partagé, il m'a appris une belle leçon de vie avec beaucoup d'humour et de tendresse, je pense qu'il restera dans mon coeur et dans mes rêves... J'espère qu'il trouvera ce qu'il cherche !

Maintenant je continue ma route toute seule, après une greffe on ne peut pas baisser les bras, surtout par rapport à son donneur de rein et a sa famille, on est fort pour deux !

J'ai été émue en regardant à la télé samedi dernier une émission sur les donneurs potentiels d'organes, je n'avais pas imaginé vraiment comment ça se passait " en vrai ", mais là, de voir la personne en réanimation, en mort cérébrale, les tuyaux partout, sa famille, la décision à prendre en catastrophe pour le prélèvement et pas au bon moment pour eux qui sont dans l'espoir que ça va s'arranger… J'ai beaucoup pleuré en pensant à mon donneur et a sa famille, j'ai senti du respect et de l'amour pour eux et une reconnaissance infinie, et j'ai eu un déclic, une prise de conscience : la vie est bien trop précieuse pour se lamenter sur son sort quand ça ne va pas, il faut avancer, regarder droit devant surtout si on est seul... Avoir confiance en son avenir et être patient aussi !
Tout arrive au bon moment... toujours... Donc par rapport à mon chagrin d'amour, je ne peux plus être triste, ma vie est un cadeau, comme mes amis m'appellent, je suis un " miracle ambulant ", j'en ai conscience et c'est merveilleux. Ma vie a changé, finie la dialyse, en gardant une attitude positive je ne pense même pas au rejet, je me dis " tout ira bien ", et certes tout va bien , même le néphrologue me dit que je suis un cas : aucun problème ! Lui aussi pense que je dois faire partie des miraculés ! Qui sait ? En tout cas je sais que je porte l'amour en moi grâce à mon greffon, le rein de quelqu'un d'autre : un cadeau qui n'a pas de prix...

Je connais la dialyse, car j'ai été dialysée deux ans avant ma greffe, donc j'en sais tous les inconvénients et combien avoir un proche dialysé est difficile à supporter. Souvent les proches ne savent pas quelle attitude avoir : plaindre, rejeter, aider, culpabiliser ? Je les comprends, moi j'étais seule, j'ai préféré quitter mon ex-mari qui m'a culpabilisée dans ma maladie longtemps. Au moins seule, j'étais tranquille, et un dialysé se sent souvent très seul en plus des douleurs et inconvénients à supporter. Mais j'ai essayé malgré tout de garder une attitude positive.

Voilà mon histoire, j'espère que je vous aurai un peu apporté d'espoir, il faut croire en demain, en la vie, en l'amour...

Prenez soin de vous et profitez de chaque instant, car le bonheur est éphémère et ne dure qu'un instant, il ne faut pas s'y accrocher sinon il s'enfuit... Mais il existe...

Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans vos épreuves...

Bon courage à tous et à toutes,

Marie-Françoise

Voir aussi le premier témoignage de Marie-Françoise sur renaloo...

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.