Agenda

Accès précoce aux anticorps monoclonaux, permettant d’éviter les formes graves de Covid19, pour les patients IRC, dialysés et greffés

Mise à jour du 25/02/2021 : un 1er anticorps monoclonal accessible en ATU de cohorte

✅ Les anticorps monoclonaux peuvent avoir un intérêt pour empêcher un Covid déclaré d’évoluer vers une forme grave.

Il s’agit des fameux médicaments utilisés aux US depuis l’automne dernier, dont Donald Trump aurait bénéficié lorsqu’il a contracté le Covid19.

Ce type de traitement n'est pas nouveau : en dehors du Coronavirus, d'autres anticorps monoclonaux sont couramment utilisés depuis des années pour de nombreuses pathologies. Leur usage est notamment fréquent en transplantation rénale. 

Schématiquement, il s'agit d'administrer à des patients dont le système immunitaire est insuffisant pour combattre l'infection avec ses propres anticorps, d'autres anticorps efficaces, produits en laboratoire.

Principes d'action des anticorps monoclonaux – Infographie Le Parisien

 Renaloo s’est rapproché début février de l’Agence du Médicament à propos de ces anticorps monoclonaux, notamment pour s’assurer que les personnes insuffisantes rénales, dialysées et greffées seraient bien prioritaires, le cas échéant, pour y accéder le plus rapidement possible : c’est bien le cas.

En France, ces anticorps monoclonaux ne sont pas encore sur le marché, mais l'ANSM nous confirme qu'ils devraient bénéficier très prochainement d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte, réservée aux personnes qui ont le plus de risque de développer des formes graves de Covid, notamment les patients fortement immunodéprimés.

Cette procédure permet d’utiliser un traitement qui n’a pas encore passé le cap de toutes les autorisations sanitaires, mais pour lequel les autorités de santé estiment que l’absence d’accès immédiat entrainerait des pertes de chances.

Cela signifie que de façon imminente, les personnes insuffisantes rénales à partir du stade 4, dialysées ou greffées qui auront un Covid avec des symptômes pourront en bénéficier.

➡️ L’administration doit avoir lieu dans les cinq jours après les premiers symptômes. Plus elle a lieu tôt, plus le traitement est efficace.

➡️ Elle se fait sous la forme d’une perfusion unique, à l'hôpital, d’une durée maximale d’une heure, suivie d’un temps de surveillance. 

➡️ La personne doit ensuite s’isoler pendant 10 jours, comme c’est le cas pour toute contamination par le Covid19.

➡️ L’efficacité du traitement doit être évaluée sept jours après son administration, par une mesure de la charge virale. Il existe un risque en cas de mauvaise efficacité, d'émergence de variant. Si la charge virale n'a pas diminué, d’autres examens sont réalisés.

⚠️ Malgré les incertitudes liées au manque de données, qui incitent à la prudence, l’arrivée imminente de ces nouveaux traitements est une bonne nouvelle pour les patients insuffisants rénaux, dialysés et greffés, qui pourraient ainsi disposer d’un outil supplémentaire de protection contre les complications graves du Covid19. 

➡️ Plus d’infos très rapidement !

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • Bravo mais l’accès à la vaccination serait aussi nécessaire…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.