Actualités

Article du New York Times : la dialyse est-elle toujours la meilleure solution pour les patients âgés ?

Un article publié le 15 février 2019 dans le New York Times s’interroge sur le large recours à la dialyse pour les patients âgés aux USA.

S’appuyant sur plusieurs témoignages de patients et de proches, le journal revient sur le fardeau que peut représenter la dialyse pour les personnes très âgées : des traitements pénibles, des déplacements fréquents, beaucoup de fatigue, un état général dégradé, et une espérance de vie qui reste limitée.

Le traitement palliatif conservateur consiste à éviter le recours à la dialyse, ou à l’arrêter progressivement si elle a déjà commencé, tout en assurant le maintien au maximum de la fonction rénale restante et un confort optimal : accompagnement, traitement des symptômes, prise en charge de la douleur, soins palliatifs, soutien psychologique.

Des études récentes montrent qu’au-delà de 75 ans, la dialyse ne permet pas forcément de vivre plus longtemps que le traitement palliatif conservateur, en particulier pour les patients ayant plusieurs problèmes de santé. Le New York Times rappelle en outre que la survie n’est pas le seul critère de choix des patients, la qualité de vie est également très importante. Encore faut-il qu'ils aient le choix.

Un travail de recherche récent a montré que la plupart des patients âgés dialysés aux USA ne se souviennent pas qu’on leur ait proposé une alternative à la dialyse, qui leur est souvent présentée comme la seule option possible « pour rester en vie ».

Du côté des néphrologues, des craintes sont évoquées sur la capacité des patients à faire le choix du traitement conservateur ainsi que sur le risque qu’il conduise à une forme d’abandon des patients, associé à un défaut de soins. Les incitations financières fortes en faveur de la dialyse sont également évoquées, alors que le traitement conservateur reste très peu rémunéré.

Aux USA, Plus de 40% des patients de plus de 85 ans dont les reins cessent de fonctionner sont ainsi orientés vers la dialyse. D’autres pays ont des pratiques différentes : ces taux sont respectivement de moins de 7% au Canada et de moins de 5% en Australie et en Nouvelle Zélande.

En France*, plus de 12% (5.700 en 2016) de l'ensemble des patients dialysés et plus d’un patient sur 10 qui démarre la dialyse a plus de 85 ans (1.190 sur 11.029 en 2016).

* Source : Rapport REIN 2016

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • Il n’est pas evident de prolonger la vie des reins, peut-être avec un regime, des médicaments soulageant les symptômes mais c’est une manière de dire quil y a une limite à la mise en dialyse, apres 75 ans.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.