Actualités

Groupe sanguin, âge : de fortes disparités de durées d’attente de greffe rénale en 2016

Suite de notre série sur le rapport de l'Agence de la biomédecine 2016.

Les durées d'attente de greffe sont un sujet majeur pour les patients. Les régles de répartitions des greffons sont régulièrement modifiées, mais malgré tout les inégalités persistent, voire s'amplifient.

Les données qui suivent ont été établies à partir de l'ensemble des patients inscrits en France sur la liste d'attente de greffe rénale, entre 2011 et 2016.
 

Inégalités en fonction du groupe sanguin

Les patients de groupe sanguin B et O attendent beaucoup plus longtemps leurs greffes que ceux de groupe A et B. Ainsi, deux ans après leur inscription sur la liste, seulement un tiers environ des patients de groupes B et O sont greffés, contre plus de la moitié des patients de groupe sanguin A et AB. Il s'agit là d'une inégalité "biologique", contre laquelle les régles de répartition ne peuvent pas grand chose.

Inégalités en fonction de l'âge

Les durées d'attente varient fortement selon l’âge.
Les plus jeunes et les plus âgé-e-s sont greffé-e-s le plus rapidement.
Ainsi, près de 80% des patients de moins de 18 ans sont greffés deux ans après leur inscription, ce qui s'explique par la priorité dont ils bénéficient.
C’est également le cas pour la moitié des patient-e-s de plus de 66 ans (principalement parce qu'on leur attribue majoritairement des greffons provenant de donneurs âgés, dont le prélèvement est fréquent).
En revanche, deux ans après leur inscription, seulement un peu plus de la moitié des candidats de 18 à 29 ans sont greffés, tandis que les tranches d'âges de 30 à 55 ans et de 56 à 65 ans ont la probabilité de greffe la plus faible (respectivement 39% et 36%).
 
 
Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.