Actualités

Inscription et greffe préemptives : peut-on éviter la dialyse ?

Suite de notre série sur le rapport de l'Agence de la biomédecine 2016.

Inscription préemptive 

Un peu moins de 40 % des patients qui ont rejoint la liste d’attente en 2016 n’étaient pas encore dialysés au moment de leur inscription. On parle d’inscription préemptive.

Or, l'inscription préemptive devrait concerner beaucoup plus de patient : la HAS recommande en effet que l'inscription sur la liste d'attente soit faite entre 18 mois et un an avant le moment prévisible où la dialyse deviendra nécessaire.

Ce taux, même s’il augmente, reste donc trop faible. De plus il reste très variable selon les régions.

Il montre les difficultés d’application des recommandations de la HAS. Les patients pourraient probablement jouer un rôle plus important en demandant à être inscrits de manière précoce sur la liste d'attente de greffe.

Greffe préemptive

Parmi les 3 615 patients greffés au cours de l’année 2016, seulement 494 (14%) l’ont été sans passer par la dialyse (greffes préemptives).

Les greffes préemptives fonctionnent mieux et plus longtemps que celles qui sont réalisées après une période de dialyse, il s’agit donc de la meilleure stratégie de traitement.

Malgré cela, les greffes préemptives se développent peu, leur taux a même légèrement diminué depuis deux ans (15,1% en 2014, 14,3% en 2015).

Seulement un tiers des greffes de donneurs vivants sont préemptives, alors qu’elles devraient permettent en théorie de raccourcir au maximum, voire d'éviter, les délai d’attente.

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.