Agenda

Les associations de patients alertent le CCNE sur les enjeux éthiques de la protection insuffisante des immunodéprimés face au COVID19

✅ Les associations de patients immunodéprimés, dont Renaloo et France Rein, ont adressé en ce 21 juin 2022 au Pr Jean-François Delfraissy, Président du Comité consultatif nationale d’éthique, un courrier d’alerte sur les difficultés d’accès des patients sévèrement immunodéprimés aux rappels vaccinaux et aux traitement prophylactiques et curatifs du Covid. 

✅ Les associations rappellent ainsi :

  • Les risques élevés auxquels ces patients sont toujours exposés, y compris face à Omicron, conduisant à ce que depuis début 2022, ils aient représenté jusqu’à 40% des admissions en réanimation pour Covid.
  • Les faibles taux observés de premiers rappels et de prescription des anticorps monoclonaux en prévention, ainsi que les grandes inégalités géographiques et sociales d’accès à ces moyens de protection qui ont pourtant fait la preuve de leur efficacité.
  • Les pertes de chances, les séquelles et décès évitables, le préjudice d’anxiété, les conséquences délétères de l’isolement entrainés par les pratiques médicales ne respectant pas les recommandations des autorités de santé.
  • La grande dépendance des personnes sévèrement immunodéprimées, “captives” de leurs médecins spécialistes et de leurs équipes de suivi, et le défaut de recours face aux refus de prescription.

🚨 Les associations interrogent donc le CCNE sur les enjeux éthiques soulevés par cette situation, qui voit s’opposer le droit à la santé et à la vie des personnes les plus vulnérables à la liberté de prescription de leurs médecins et pose la question d’un droit d’accès à des traitements innovants et vitaux.

> Voir le courrier des associations au CCNE

 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *