Actualités

Lettre ouverte à la Ministre de la Santé : Renaloo et la FNAIR dénoncent le refus de prise en charge d’un nouvel antirejet innovant

Dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, Renaloo et la FNAIR dénoncent le refus de prise en charge du belatacept, un médicament antirejet qui permettrait d’allonger de deux ans en moyenne la durée de vie des reins transplantés, le tout en évitant la plupart des effets secondaires des traitements actuels.

Cette molécule, d’ores et déjà remboursée par plupart de nos voisins européens (Allemagne, Suède, Norvège, Suisse, Autriche, Irlande, Finlande, Danemark) ainsi qu’aux Etats-Unis, représente un réel espoir pour les personnes greffées du rein : celui d’une greffe qui marche mieux, plus longtemps (deux ans de plus en moyenne !) avec beaucoup moins d’effets secondaires que les médicaments actuels (toxicité rénale, hypertension, diabète, complications cardiovasculaires, etc.).

C’est donc la promesse d’une amélioration sensible de leur santé, mais aussi de leur qualité de vie et très probablement de leur espérance de vie qui leur est refusée par les autorités françaises. Elles s'opposent en effet à l'inscription sur la "liste en sus" de ce médicament, dont le prix serait supérieur d’environ 3000€ par an aux antirejets existants.

Un surcoût immédiat pourtant largement rentabilisé à moyen terme par les années de dialyse épargnées : au total, sur les 15 années suivant la greffe, le recours à ce traitement permettrait une économie de plus de 70 000€ par patient. Pour une qualité des soins sensiblement améliorée…

Renaloo et la FNAIR demandent donc instamment à Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, de revenir sur cette décision, qui prive les patients d’une réelle innovation et est à l’origine d’importantes pertes de chances.

> Voir la lettre ouverte

> Voir notre article "Belatacept, un nouvel immunosuppresseur qui prolongerait la durée de vie des reins greffés…"

> Voir notre article "Un nouvel antirejet prometteur : l'intérêt du belatacept persiste à long terme" 

La revue de presse de l'opération :

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.