Actualités

Renaloo demande l’ouverture des données du registre REIN

A l'occasion d'une conférence de presse qui s'est tenue ce 18/02/2016, en présence du député Gérard Bapt, Renaloo a rappelé les difficultés auxquelles sont confrontés les patients atteints de maladies rénales : des parcours parfois chaotiques, une faible efficacité des stratégies de prévention qui pourraient pourtant permettre de ralentir ou de stopper l'évolution des maladies rénales, la trop grande précocité de certains démarrages de dialyse, l'insuffisance et les retards dans le recours à la greffe, les freins dans l’accès à la dialyse autonome (à domicile notamment), etc.

Les résultats d'une enquête menée auprès de plus d'un millier de patients dialysés et greffés ont été présentés. Ils montrent que, de manière fréquente, les patients restent mal informés et ont peu la possibilité de participer aux décisions médicales et au choix des traitements.

La transparence du registre REIN, un impératif

Le Réseau Épidémiologie et Information en Néphrologie (REIN) est un registre informatisé qui propose un suivi des données épidémiologiques et cliniques provenant de tous les patients traités par dialyse ou greffe en France.

Toutefois, la publication des données relatives à chaque établissement est aujourd’hui interdite par convention. Seules les données par région sont rendues publiques. Cette opacité soulève des questions importantes, compte tenu des difficultés observées. Renaloo demande donc l'ouverture des données du registre. 

Elle permettrait aux patients un accès à des informations nécessaires au choix éclairé parmi les différents établissements de proximité, en fonction des stratégies de traitements qu’ils privilégient. Ces données constitueraient aussi un outil précieux de pilotage et d’amélioration de la qualité des soins pour les autorités de santé, en permettant notamment la mise en oeuvre de leviers financiers, basés sur certains indicateurs, pour améliorer les parcours.

Il s'agit aussi d'une des demandes fortes de Gérard Bapt, député de Haute-Garonne, qui a adressé une lettre ouverte à Marisol Touraine, afin de l’alerter sur ces questions.

Il renouvellera ses propositions lors du colloque organisé à l'occasion de la journée mondiale du rein, le lundi 7 mars 2016, à l’Assemblée nationale.

> Voir le communiqué de presse de Renaloo

Revue de presse

 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.