Actualités

Suites des EGR : les propositions de l’Assurance Maladie pour améliorer la prise en charge de l’insuffisance rénale

L’Assurance maladie présente 25 propositions dans un rapport, intitulé « Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses ». Le gouvernement s’appuie traditionnellement sur ces préconisations pour construire son budget de l’année suivante.

Un chapitre de ce rapport est consacré à l’insuffisance rénale et une bonne partie des mesures proposées sont directement issues des Etats Généraux du Rein, qui y sont d’ailleurs mentionnés.

Pour l’Assurance Maladie, une meilleure prise en charge de l’insuffisance rénale passe notamment par l’amélioration du dépistage et la prévention de l'insuffisance rénale chronique terminale, l’amélioration de l'accès à la greffe rénale, l’optimisation de la prise en charge en dialyse et la maîtrise les dépenses de transport pour la dialyse.

Pour la greffe, il est proposé de réduire les inégalités territoriales dans l’accès à la liste d’attente, à partir d’une analyse par centres de dialyse et d’une plus grande transparence des conditions d’inscription.
Il s’agit également de favoriser le recours à la greffe de donneurs vivants, en accompagnant mieux les donneurs et en leur garantissant une réelle neutralité financière, avec l’objectif de passer de 400 à 800 greffes de DV par an en 5 ans.

Pour la dialyse, l’objectif est de favoriser un meilleur accès à l’autonomie des patients (dialyse à domicile, autodialyse, UDM…), notamment en utilisant des leviers financiers (diminution des tarifs des séances en centre lourd, passage à des forfaits hebdomadaires de dialyse…) et adaptation des forfaits aux nouvelles techniques (hémodialyse quotidienne…). Le recours à la dialyse à domicile serait encouragé (dialyse péritonéale ou hémodialyse), avec la prise en charge de l’intervention d’infirmières libérales, la participation de prestataires de services et le remboursement de dispositifs de télésurveillance…

L’Assurance Maladie souligne également l’insuffisance d’information des patients sur les différentes possibilités de traitements et préconise que des documents soient réalisés et diffusés à chacun d’entre eux et relayés sur les sites qui leurs sont destinés.

Enfin, elle recommande une meilleure formation des néphrologues à l’ensemble des techniques, notamment à la dialyse autonome.

> télécharger la 1ère partie du rapport sur l’IRC : « Améliorer la qualité du systéme de santé et maîtriser les dépenses »

> télécharger la 2ème partie du rapport sur l’IRC : « charges et produits, les propositions »
 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.