Agenda

4e dose « au cas par cas » : protégez-vous du variant delta !

✅ La Société francophone de Transplantation (SFT) confirme, dans un mailing du 17 juillet 2021, qu’une 4e dose de vaccin peut d’ores-et-déjà être prescrite « au cas par cas » pour les patients greffés présentant une réponse à la 3e dose. 

✅ Une info qui tombe à point nommé, alors que la 4e vague épidémique s’annonce redoutable.
Le variant delta, désormais majoritaire en France, est trois fois plus contagieux et multiplie par deux le risque d’être hospitalisé. Il est donc particulièrement menaçant pour les personnes greffées, qui restent souvent mal protégées par la vaccination et à très haut risque de forme grave et de décès.

Cette infographie présente les options possibles en fonction de la situation de chacun :

✅La SFT rappelle l’efficacité de la 3e dose. Tous les patients positifs après la 2e dose ont vu leurs taux d’anticorps progresser avec la 3e, il est donc très probable que la 4e aura un effet analogue. 

➡️ L’objectif est simple : en faisant augmenter leurs anticorps, la 4e dose vise à améliorer leurs chances d’être protégés*.

➡️ Comme toujours, cette 4e dose n’est pas obligatoire, mais si vous pensez être concerné, on vous conseille vivement de solliciter votre médecin pour la recevoir dès que possible. Elle pourrait aussi d’adresser aux personnes dialysées ayant une réponse insuffisante à la 3e dose. Elle nécessite, comme recommandé depuis avril dernier, la réalisation d’une sérologie quantitative antiS post 3e dose, qui n’est à ce jour toujours pas remboursée en ville (coût : environ 30€).

➡️ En revanche, pour les patients qui n’ont pas répondu à la 3e dose, une 4e dose restera probablement inefficace, elle n’est donc pas conseillée.

Pour eux, le recours à des anticorps monoclonaux en prévention / prophylaxie, auxquels Renaloo demande l’accès, pourrait être une solution. Les procédures sont en cours et pourraient aboutir autour de la rentrée.

✅ Attention, avoir des anticorps ne garantit pas d’être protégé contre le virus ! Des cas de personnes immunodéprimées sévères ayant des sérologie positives et développant malgré cela des formes graves de COVID19 sont survenus. 

Pour cette raison, il est recommandé pour tous les patients immunodéprimés sévères vaccinés, qu’ils aient ou non des anticorps, de continuer à se comporter comme s’ils ne l’étaient pas : port systématique du masque, respect des distances, éviter les foules, etc. La vaccination de nos proches, afin de constituer une « bulle de protection » autour de nous, est bien sûr toujours hautement conseillée. 

PROTEGEZ-VOUS, PRENEZ SOIN DE VOUS !

*La SFT évoque un seuil de protection “exprimé selon le standard OMS”. Cependant :

  • La validité de ce seuil n’a pas fait l’objet à ce jour d’une démonstration formelle
  • Il pourrait dépendre du type de variant concerné, et il est possible que celui du variant delta soit plus élevé que ceux de ses prédécesseurs
  • Il existe actuellement plusieurs types de tests sérologiques, dont les résultats sont tous exprimés dans des unités différentes et en général pas convertis au standard OMS

Renaloo vous apporte de l’aide et du soutien
Les informations que nous vous proposons vous sont utiles ? Vous voulez nous aider ?

SOUTENEZ-NOUS, FAITES UN DON !

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums 4e dose « au cas par cas » : protégez-vous du variant delta !

Partagez
2 sujets de 16 à 17 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Messages
  • #45099
    kerschenk
    Participant
    • Rognon expérimenté
    • ★★★☆
    • 91Message(s)

    @Loicp c’est aussi ce que j’en déduis, on leur alors rererereposé la question : quelle est la dose minimale d’anticorps à partir de laquelle nous sommes protégés ? Toujours la même réponse, on ne sait pas. Je ne comprends pas

    soit ils savent : pourquoi ne pas le dire ?

    soit ils ne savent pas : pourquoi nous répondre que la troisième injection a super bien marché ? Nous n’avons pas le chiffre exact des anti corps, on a > à je ne sais plus quelle chiffre.

    Bref tout ces non-dits, ces non communication ne nous aident pas à être sereins !

    Ils sont par contre très clair sur le respect des gestes barrières et ffp2 si endroit/moment risqué.

    #45102
    NicolasP.
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 5Message(s)

    Il faut garder à l’esprit que la communauté scientifique a peu de recul pour donner des informations claires et non évolutives.

    Le plus simple, à ce jour, le respect des gestes barrières.

2 sujets de 16 à 17 (sur un total de 17)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.