Actualités

Agnès Buzyn précise les modalités des futurs financements “au forfait” pour l’insuffisance rénale

L'Assemblée nationale a voté vendredi 26 octobre 2018 la réforme du financement de la prise en charge de l’insuffisance rénale et du diabète, avec l'instauration d'un mode de rémunération forfaitaire en remplacement de la tarification à l'activité (T2A).

Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a pris la parole dans l’hémicycle pour apporter quelques éclairages sur le dispositif.

« Nous savons qu’il peut y avoir des dérives de pratiques, certains établissements étant mieux financés que d'autres. On voit bien le problème, par exemple, (…) quand on favorise la dialyse plutôt que la greffe. L'idée du financement forfaitaire permet de gommer toutes ces aspérités et de s'acheminer vers de bonnes pratiques professionnelles. »

Le forfait pour l’insuffisance rénale chronique concernera dans un premier temps le stade de pré-suppléance, « c’est-à-dire les stades 4 et 5 de l'insuffisance rénale, juste avant la dialyse, qui nécessitent un accompagnement et une préparation du patient à la dialyse. Son financement sera assuré par une baisse des tarifs de dialyse ».

Le dispositif sera élargi à partir de l’an prochain aux soins en ville et à d’autres pathologies, sur la base des travaux de la mission Aubert sur la réforme de la T2A.

La mesure a été largement plébiscitée dans l'hémicycle à droite comme à gauche. Le texte, inscrit dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécu, doit être adopté définitivement d'ici fin décembre.

Renaloo milite de longue date pour une telle réforme des financements de l’insuffisance rénale et se réjouit de sa mise en oeuvre, même si nous restons vigilent sur son contenu et sur son indispensable élargissement à la dialyse et à la greffe.

 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.