Actualités

En pratique… comment se passe le don ?

Le prélèvement d’un rein en vue d’une greffe s’appelle une néphrectomie unilatérale.

C’est une intervention chirurgicale pratiquée couramment depuis le début du XXe siècle pour de nombreuses autres causes, notamment les traumatismes qui imposent l’ablation d’un rein.

Sa réalisation nécessite dans tous les cas une anesthésie générale.

Il existe deux techniques chirurgicales de prélèvement :

  • la voie “classique” dite de la lombotomie


La cicatrice est latérale, immédiatement sous les côtes, l’une d’elles devant parfois être sectionnée par le chirurgien pour pouvoir permettre le prélèvement.

  • la technique par cœlioscopie (ou laparoscopie)

La cavité abdominale est gonflée avec du gaz carbonique.

Un tube optique est introduit par une petite incision au niveau du nombril. Il est relié à un système optique qui envoie l’image à un moniteur.
Des outils, pinces, ciseaux, sont introduits par des fines incisions et manipulés par l’intermédiaire de trocarts.
Le chirurgien peut ainsi observer et opérer. Le rein est retiré de l’abdomen par une petite incision horizontale sus pubienne.

L’intervention dure environ 3h. Les douleurs post-opératoires sont prises en charge efficacement par des médicaments.

Les mesures anti douleur sont expliquées au cours de la visite de l’anesthésiste avant l’intervention.

  • Durée de l’hospitalisation du donneur

24 à 48 heures avant le prélèvement et 3 à 14 jours après.

  • Arrêt de travail

Entre deux semaines et un mois environ.

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.