Actualités

Et si j’aime pas l’eau de Vichy ?

Pour lutter contre l’acidose métabolique, que ce soit avant le stade de la dialyse, pendant, ou après la greffe, on nous demande de boire des eaux minérales gazeuses riches en bicarbonate, du style Vichy Célestin.

[truc proposé par Yvanie]

Les eaux à bulles, j’ai horreur de ça. Et quand en plus on doit “dépenser” le maigre capital de boisson dont on dispose pour absorber un truc qu’on n’aime pas, c’est l’horreur.
Il faut savoir que l’on peut vous prescrire à la place des gellules de bicarbonates de sodium, réalisées par le pharmacien en préparations magistrales… Pensez à en parler à votre néphrologue si, comme moi, vous n’êtes pas un amateur d’eau “qui pique” !

[truc proposé par Pascale]

A propos de l’eau de vichy qui a un gôut salé, en ajoutant quelques gouttes de citron (ça se vend en petite bouteille très pratique ) c’est nettement meilleur, on croirait du perrier citron.

[truc proposé par Prudence Piment]

L’eau de Vichy est très riche en Bicarbonates, c’est une des eaux minérales qui en est le plus pourvue. Les Bicarbonates en Mg par litre sont de 4 364. A titre de comparaison, l’eau d’Evian en contient seulement 360. La Saint-Yorre est plus salée, c’est pour cela que c’est bien de se limiter à un verre par jour si on a des soucis avec le sel. La saveur est un peu spéciale, un peu de sirop avec la fait passer plus agréablement. Il en existe aussi désormais à la menthe et au pamplemousse.  

Suggérez vos astuces

Partagez

Plus de lecture

1 Commentaire

  • on ne m’a jamais parlé de l’eau Vichy, pourtant 40 ans de maladie

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.