Agenda

Evusheld, Paxlovid : nouvelles recommandations pour les immunodéprimés sévères

✅ Le Ministère de la santé a adressé ce lundi 11 juillet une communication (“DGS-urgent”) à l’ensemble des médecins français. Elle revient notamment sur la protection des immunodéprimés sévères, dont les patients greffés et dialysés font partie.

La prophylaxie par Evusheld

✅ L’efficacité d’Evusheld sur les variants BA.4 et BA.5, désormais majoritaires en France, se situe à un niveau intermédiaire entre celle qu’il avait sur BA.1 et celle qu’il avait sur BA.2.
Ce constat renforce la nécessité de doublement des doses, recommandée en France depuis avril dernier.

➡️ Si vous avez déjà reçu de l’Evusheld, vous devez impérativement avoir une nouvelle injection 6 mois après, à la dose doublée de 600mg. Les injections suivantes devront être prévues tous les six mois, à la dose de 600mg.

➡️ Si vous avez déjà reçu une simple dose de 300 mg, puis une deuxième dose de 300 mg en doublement,  la dose de « rappel » de 600 mg doit être faite 6 mois après la première dose.

➡️ Si vous n’avez pas encore reçu de l’Evusheld et que vous pensez que votre réponse à la vaccination n’est pas suffisante, parlez-en à votre médecin. Tout nouveau traitement préventif par Evusheld doit être initié à la dose doublée de 600mg. Il n’est plus nécessaire d’avoir un taux d’anticorps inférieur à 264 BAU/ml pour recevoir de l’Evusheld.

Si vous avez le covid…

✅ Un traitement curatif précoce (le plus tôt possible et au plus tard 5 jours après les premiers symptômes) est recommandé pour les patients immunodéprimés contaminés, afin de prévenir l’évolution vers une forme grave.

➡️ Si possible, le Paxlovid, médicament antiviral sous la forme de comprimés à prendre durant 5 jours.

Le Paxlovid peut être utilisé pour les patients transplantés, une modification temporaire des doses ou l’arrêt transitoire de certains antirejets peut être nécessaire (Prograf, Advagraf…).  Le Paxlovid interagit avec de nombreux médicaments, de façon générale les traitements doivent souvent être adaptés. 

➡️ Pour les patients pour lesquels le Paxlovid est contre-indiqué (par exemple en cas d’insuffisance rénale sévère, ou si les interaction médicamenteuses sont trop importantes), le traitement recommandé est l’Evusheld en curatif : une perfusion unique à la dose de 600 mg.

Les autres traitements utilisés ces derniers mois (Ronapreve, Xevudy, etc.) ne sont plus efficaces sur les nouveaux variants.

📢 Si vous avez des symptômes, contactez immédiatement votre néphrologue et demandez à ce qu’un de ces traitements vous soit prescrit.

Vaccins et rappels

Un nouveau DGS-urgent doit être diffusé de façon imminente à leur sujet.

✅ Pour les patients immunodéprimés ayant une réponse, même faible, à la vaccination, le message est simple :

➡️ Si votre dernière dose de vaccin remontre à 3 mois, ou plus, vous devez dès à présent recevoir une dose de rappel. N’hésitez pas à réclamer ce rappel si on ne vous le propose pas, ou à prendre directement rendez-vous, par exemple sur vitemadose.

👉 Il n’est pas nécessaire de réaliser une sérologie préalable, le rappel doit être fait quel que soit votre taux d’anticorps, et surtout sans attendre les nouveaux vaccins adaptés, qui ne seront pas disponibles avant l’automne.

🚨 Malheureusement, l’épidémie n’est pas terminée, en particulier pour les patients immunodéprimés :

➡️ Continuez à vous protéger 😷

➡️ à vous informer,

➡️ à réclamer l’accès aux vaccins 💉 et aux médicaments 💊 nécessaires à votre protection.

 

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Evusheld, Paxlovid : nouvelles recommandations pour les immunodéprimés sévères

Partagez
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez