COVID19 : Renaloo demande un accès rapide aux anticorps monoclonaux en prophylaxie pour les personnes insuffisamment protégées par les vaccins

Accueil Forums les forums de Renaloo Insuffisance Rénale Chronique au quotidien COVID19 : Renaloo demande un accès rapide aux anticorps monoclonaux en prophylaxie pour les personnes insuffisamment protégées par les vaccins

  • Ce sujet contient 25 réponses, 10 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Renaloo, le il y a 2 mois.
11 sujets de 16 à 26 (sur un total de 26)
  • Auteur
    Messages
  • #44926
    popo
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 5Message(s)

    Bonjour,

    ici en Belgique de nombreux centres de greffe ont administré Astra Zeneca, pour ma part j’ai eu Pfizer car je me suis débrouillé par moi même vu que c’était le chaos total avec les multiples décisions contradictoires, une fois on devait être vacciné dans notre centre de référence, deux semaines plus tard une fois que tout était organisé on devait aller en centre de vaccination puis ils sont revenu sur leur décision un peu après, bref une histoire belge… j’ai pris les choses en main avec l’aide de mon médecin généraliste, c’était encore le mieux a faire sinon j’attendrais encore…

    En effet le résultat est le même 0+0 pour moi puisque nous ne recevons pas de 3e dose. Seul 15% des greffés ici ont développé des anticorps, peut être du a l’utilisation d’AZ pour une partie d’entre eux, ou peut être pas…

    Bonne journée

    #44931
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1870Message(s)

    Bonjour, une étude britannique toute récente montre que Aztra Zeneca est sensiblement moins efficace que Pfizer pour les greffés rénaux. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.07.09.21260192v1

    #44960
    Tom
    Participant
    • Glomérule junior
    • ★★☆☆
    • 66Message(s)

    Bonjour @Renaloo,

    Merci de ce retour.
    Je suis d’accord que la fin du message, volontairement courte car l’objet était sur surinterprétation possible de résultats de sérologie, pouvait être mal comprise.
    C’est toute la difficulté d’essayer de résumer une situation complexe en une phrase courte, pour tenter de relativiser un peu les craintes que nous avons devant la COVID et les incertitudes de la réponse vaccinale dans un contexte de traitement immunosuppresseur. Je ne sous-entend certainement pas que les greffés vaccinés doivent abandonner toute prudence (ni même la population générale vaccinée d’ailleurs !).

    Donc, c’est vrai, nous devons collectivement faire attention à notre expression sur notre forum.

    Je signale donc 2 points qui me gênent un peu dans votre réponse :
    – C’est certainement un détail, mais malgré les guillemets, je n’ai pas exactement dit que la protection des greffés est “juste un peu diminuée”, mais “la vaccination assure une protection (un peu inférieure aux non-greffés) à la plupart des greffés contre l’infection et les formes graves”.
    – Je suis un peu ennuyé par le terme “rassuriste”, apparu en octobre 2020 pour qualifier certains médias / médecins / politiques qui ont globalement fortement minimisé le risque de deuxième vague, la dangerosité de la maladie, les mesures sanitaires… Le terme est donc fortement connoté, et très négativement pour moi.

    Par ailleurs, je suis bien évidemment d’accord qu’il y a un sur-risque d’une réponse vaccinale insuffisante chez les greffés, de part leur traitement. Par contre, l’article que vous citez (https://www.kidney-international.org/article/S0085-2538(21)00509-3/fulltext) permet difficilement de se faire une idée précise de ce sur-risque : c’est un court résumé de 55 cas d’infection COVID (15 cas sévères) de greffés du rein de différents âges, avec différents traitements anti-rejet, vaccinés avec Pfizer ou Moderna, dont 25% ont reçu la deuxième injection depuis moins de deux semaines, et avec une réponse vaccinale nulle ou faible (quand l’information est disponible).
    C’est certainement un motif de préoccupation, mais sans groupe de comparaison, on ne peut pas connaître le niveau de sur-risque que nous avons réellement, et je ne suis pas certain que l’on connaisse vraiment ce niveau global de sur-risque pour les greffés vaccinés (mais je vérifierai les publications récentes).

    Cordialement.

    Tom

    #44961
    Tom
    Participant
    • Glomérule junior
    • ★★☆☆
    • 66Message(s)

    Bonjour @ianledragon,

    Le vaccin AstraZeneca (et d’autres proches comme le Janssen) est bien basé sur un virus vivant (un adénovirus recombinant avec la protéine Spike du coronavirus), mais non réplicatif, c’est à dire qu’il est capable d’infecter des cellules, de leur faire exprimer la protéine Spike permettant d’induire une réponse immunitaire, mais pas de se répliquer et d’infecter d’autres cellules. Il n’y a donc pas de risque de développer une pathologie induite par le virus vaccinal, même chez des personnes immunodéprimées.

    Il n’est donc pas interdit pour nous, mais pas spécialement recommandé en raison de son efficacité moindre, comme le rappelle @Renaloo dans une réponse.
    De plus, il a particulièrement mauvaise presse en France, et c’est surtout le vaccin Pfizer qui est utilisé :
    https://fr.statista.com/statistiques/1218789/vaccination-totale-covid-19-vaccin-france/

    Les vaccins atténués sont généralement beaucoup moins efficaces que les vaccins vivants, ils nécessitent des adjuvants pour stimuler plus fortement le système immunitaire.
    C’est tout l’intérêt des vaccins ARN, qui ne sont pas des vaccins vivants (seulement l’ARN de la protéine Spike), mais ils miment une infection, en faisant exprimer cette protéine par les cellules, comme lors d’une infection naturelle, ce qui permet une meilleure activation de la réponse immunitaire.

    Cordialement.

    Tom

    #44962
    ianledragon
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 22Message(s)

    Merci @Tom c’est passionnant ! Qu’est-ce qu’on peut avoir comme idée fausse ! Dès lors je me demande pourquoi on ne donne pas aux personnes qui ont les trois doses inutiles, comme dans mon cas, une quatrième d’Astrazeneca. Je savais que le vaccin de la grippe était moins efficace pour nous (30 à 40% de protection contre 60-70 pour les autres) mais personnellement cela m’a toujours suffi pour ne pas attraper la grippe. Si d’autres personnes sont dans le même cas (pas de grippe avec 30% d’effet), c’est encourageant pour Astrezeneca. Même UN PEU efficace sera toujours mieux que rien pour nous.
    Merci !
    Vous en savez long, vous devriez rejoindre une équipe de recherche (à moins que vosu y soyez déjà !)
    Un grand merci !
    Ian

    #44965
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1870Message(s)

    Le vaccin AZ (comme Janssen) n’est pas un vaccin vivant, mais un vaccin à vecteur viral. Ce sont deux plateformes bien distinctes.
    Pour cette raison il n’est pas contre-indiqué chez les immunodéprimés et il a d’ailleurs été utilisé en France pour les personnes “ultra-vulnérables” au printemps dernier.

    Cependant on sait désormais que :

    – chez les greffés rénaux il entraine une réponse humorale sensiblement inférieure à celle des vaccins ARNm
    – son efficacité sur la variant delta en population générale est légèrement inférieure à celle des vaccins ARNm
    – La vaccination hétérologue dans le sens AZ puis ARNm provoque en population générale une réaction immunitaire très forte
    – en revanche ce n’est pas le cas dans l’autre sens (ARNm puis AZ), malheureusement…

    Pour ces raisons il ne fera pas partie des essais vaccinaux de renforcement des immunodéprimés, ni de manière isolée, ni en association.
    On attend d’avantage des futurs vaccins à protéines recombinantes et avec adjuvants (Novavax, Sanofi), qui utilisent la technologie de la vaccination anti-grippale et sont attendus fin 2021 / début 2022. .

    #44968
    Tom
    Participant
    • Glomérule junior
    • ★★☆☆
    • 66Message(s)

    Bonjour,

    Ce dernier message me permet de voir qu’il y a une erreur d’inattention dans ma réponse précédente (et par extension qu’on ne peut plus corriger ses messages) : les vaccins anti-grippaux classiques sont bien sûr inactivés, et pas atténués ! Les vaccins atténués sont des virus vivants dont la virulence a été réduite (vaccin contre la fièvre jaune par exemple).

    A noter que les vaccins injectables anti-grippaux autorisés en France (inactivés) n’ont pas d’adjuvant, bien qu’ils soient inactivés.
    Mais ces vaccins anti-grippaux autorisés en France ne sont pas des vaccins à protéines recombinantes : ce sont des vaccins inactivés “classiques” (virus entier inactivé et fragmenté) ou sous-unitaires (même chose + purification des antigènes souhaités).

    Les vaccins à protéine recombinante (à ne pas confondre avec les vaccins à adénovirus recombinant !) sont basés sur des protéines qui ne sont pas produites par des cellules infectées par le virus, mais par des cellules dans lesquels seuls les gènes codants pour les antigènes souhaités ont été transférés (ce qui exclue un risque d’infection par inactivation insuffisante).

    Sanofi a bien un nouveau vaccin anti-grippal basé sur cette technologie de protéine recombinante, mais à ma connaissance, il n’est pas encore utilisé en Europe.
    Et Novavax et Sanofi utilisent donc cette technologie de vaccin à protéine recombinante pour leur candidat vaccin anti-COVID. Sanofi a pris plusieurs mois de retard dans le développement de ce vaccin (Sanofi débute la phase I, tandis que Novavax termine la phase III).

    Mais j’ai peur que cet échange devienne très technique, et ne soit plus en rapport avec le thème initial des anticorps monoclonaux.

    Cordialement.

    Tom

    #45033
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1870Message(s)

    Le candidat vaccin de Sanofi est actuellement en phase 3 (nous avons sollicité Sanofi pour qu’une branche de patients immunodéprimés sévères soit intégrée à cette étude) et la mise sur le marché est toujours attendue pour fin 2021 / début 2022.
    En revanche, Novavax vient d’annoncer qu’en raison de difficultés, son candidat vaccin ne sera probablement pas disponible avant 2023.
    Et bien sûr certains vaccins anti-grippaux ont des adjuvants, y compris parmi ceux qui sont autorisés en France : vous n’avez pas oublié les polémiques autour du vaccin contre H1N1 ? Différentes études réalisées depuis ont montré que la présence de l’adjuvant renforce l’efficacité vaccinale chez les greffés.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par Renaloo.
    #45039
    ianledragon
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 22Message(s)

    @Renaloo est-ce qu’on peut candidater pour être volontaire pour l’étude ? Je suis un cas d’immunodépression sévère avec zéro anticorps après trois doses (le fond du trou). A leur disposition !

    #45066
    Franchuisse
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 2Message(s)

    Bonjour,

    Je n’arrive pas a voir l’article auquel il est fait référence.
    Comme beaucoup je trouve inquiétant qu’après 3 doses nous n’ayons pas d’anticorps capable de nous protéger du virus.
    C’est cependant tout a fait compréhensible du fait du traitement dont l’objectif et de diminuer les défenses immunitaire.
    Malgré le peu de recul il me semblait qu’il avait été constaté une baisse notoire de mortalité globale chez les greffés vaccinés infectés.
    Est ce complètement faux ? Ne serait ce que que la diminution due aux vaccinés qui font des anticorps ? Ou y a t’il une probable protection cellulaire ?
    Bien entendu je ne propose pas de baisser la garde, bien au contraire mais je cherche la bonne interprétation des études et statistiques publiées.

    Gardons nous la très grande vulnérabilité mise en évidence avant toute vaccination.

    Merci de vos lumières

    Franchuisse

    #45081
    Renaloo
    Maître des clés
    • Néphropathe confirmé
    • ★★★★
    • 1870Message(s)

    @ Franchuisse pour l’instant pas d’étude sur une éventuelle baisse de la mortalité chez les greffés infectés. Il y a encore trop peu de recul pour avoir des données probantes, mais elles vont arriver. Ce qu’on a, c’est différents papiers à travers le monde sur des greffés vaccinés (2 ou 3 doses), contaminés, avec des formes graves et des décès. C’est pour cette raison que pour l’instant la consigne générale est “même vacciné, continuez à vous protéger comme si vous ne l’étiez pas”…

11 sujets de 16 à 26 (sur un total de 26)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.