Agenda

Le Monde dénonce les inégalités d’accès aux anticorps monoclonaux pour les immunodéprimés sévères

✅ Deux mois après l’autorisation d’accès précoce au Ronapreve, le journal Le Monde consacre un article, reposant sur une enquête approfondie, aux importantes disparités de recours à ce traitement préventif du Covid en France. 

➡️  Alors que son administration a commencé voici plusieurs semaines dans certains hôpitaux, dans d’autres, il reste inaccessible ou presque. Les patients qui le réclament se heurtent à des refus et sont laissés sans protection face à un virus qui pour eux est toujours hautement mortel.

➡️ Au fil de ses investigations, Le Monde a cherché à comprendre les raisons réelles de ces difficultés. 

✅ Puisque l’Etat confirme l’absence de pénurie de Ronapreve, que la protection des plus vulnérables est sa priorité, on peut en effet se demander pourquoi, après tout ce temps, institutions et hôpitaux ne se sont toujours pas coordonnés afin de garantir à tous les patients relevant de l’indication un accès rapide et égalitaire à ce traitement.

Renaloo vous apporte de l’aide et du soutien
Les informations que nous vous proposons vous sont utiles ? Vous voulez nous aider ?

SOUTENEZ-NOUS, FAITES UN DON !

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Le Monde dénonce les inégalités d’accès aux anticorps monoclonaux pour les immunodéprimés sévères

Partagez
  • Ce sujet contient 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par dan77, le il y a 3 semaines.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #45712
    dan77
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 11Message(s)

    Excellente initiative de ce grand quotidien de dénoncer cette absence d’équité dans l’accès précoce au Ronaprève ou plutôt devrais-je dire cette absence d’accès précoce au Ronaprève, quand 98% des patients éligibles en sont privés !
    On apprend également dans l’article que les anticorps monoclonaux ne manquent pas, ce qui est pourtant le principal argument qui nous est opposé pour justifier l’impossibilité d’accès à ce traitement en prophylaxie ! C’est pitoyable de penser qu’on puisse être à ce point manipulés.
    J’ai bien peur que nous n’ayons plus qu’à attendre d’autres solutions alternatives en cours de développement et qui nécessitent moins de moyens et/ou de personnel pour leur mise en oeuvre.
    C’est vrai que les chiffres de la Covid sont plutôt bas en ce moment et qu’on n’est plus à quelques mois près …
    Bon courage à tous et surtout, prenez bien soin de vous.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 sous la forme d'un blog. Aujourd’hui, l’association compte plus de 6 400 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.