Actualités

Les réticences qui perdurent…

Compte tenu de la pénurie d'organes que connaît notre société à l'heure actuelle, et des délais d'attente souvent très importants dans le cas des greffes de rein, cette solution apparaît comme très intéressante pour de nombreux malades. Malgré tout, des réticences existent, à la fois au sein de la communauté des néphrologues (y compris dans certaines équipes de transplantation rénale) et au niveau de l'Etat.

Le Professeur Maryvonne Hourmant, du CHU de Nantes, intervient fréquemment au sujet de ce type de greffes. Elle propose notamment ce tableau, qui récapitule les arguments "contre" et les réponses que l'on peut leur apporter.

Activité de greffe rénale
Arguments "contre" Arguments "pour"
Risque pris par le donneur pour le bénéfice d'un tiers. Risque statistiquement très faible. Le donneur doit être honnêtement informé et partenaire dans la décision.
Libre choix du donneur en questions : influences extérieures possibles… Rôle du psychiatre ou du psychologue pour détecter tout problème éventuel.
Concurrence avec les transplantation à partir de donneur décédé. L'expérience des pays qui effectuent un fort pourcentage de greffes à partir de donneurs vivants prouve qu'elles permettent un désengorgement des listes d'attente qui ne se fait pas au détriment des prélèvements sur donneurs décédés. 
Dans le cas d'un élargissement à des donneurs non apparentés, possibilité de problèmes psychologiques, de conflits d'intérêt, voire de commercialisation cachée… Nécessité de contrôle, assuré par les comités donneurs vivants, aptes à se prononcer sur chaque cas.

 

 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.