Agenda

Nous avons été entendus : Evusheld, efficace contre Omicron, peut désormais être administré à domicile.

✅ Face aux difficultés d’accès aux anticorps monoclonaux en prévention du Covid19 ces derniers mois, Renaloo milite pour que leur administration puisse se faire à domicile, afin de simplifier son organisation et la charge qu’elle représente pour les hôpitaux. Il s’agit d’une des demandes que nous avons formulées voici quelques jours dans notre lettre ouverte inter-associative au Président de la République

➡️ Bonne nouvelle : le Ministère de la Santé a diffusé hier soir à l’ensemble des professionnels de santé en France un message “DGS-urgent” consacré à ce sujet. Il précise notamment :

  • Quels anticorps monoclonaux continuent d’être efficaces face au variant Omicron : Evusheld en fait partie, mais malheureusement pas Ronapreve.
  • La possibilité d’administrer Evusheld à domicile par exemple par l’intermédiaire d’un prestataire de service à domicile. Evusheld s’administre sous la forme de deux injections intra-musculaires et protège du Covid pendant 6 mois environ
  • Que les personnes qui recevaient du Ronapreve doivent passer rapidement à Evusheld, dans un délai maximal d’un mois après leur dernière injection de Ronapreve
  • Que toutes les personnes sévèrement immunodéprimées* dont le taux d’anticorps antiS est inférieur à 260 BAU/ml (= non répondeurs, ou faibles répondeurs à la vaccination) doivent rapidement recevoir Evusheld. Pour cela, le Ministère de la Santé demande “à l’ensemble des professionnels de santé qui suivent ces patients à risque de les contacter sans délai pour évoquer avec eux cette possibilité thérapeutique”. Cela nécessite évidemment la prescription d’une sérologie pour évaluer le taux d’anticorps, qui conditionne l’accès à Evusheld.

Le nombre de patients immunodéprimés non répondeurs à la vaccination en France est évalué à un peu moins de 60.000, tandis que les faibles répondeurs seraient  environ 230.000. A ce jour, seulement 5.800 autorisations d’accès précoce à Ronapreve ont été délivrées depuis août 2021, tandis que 960 patients ont déjà été traités par Evusheld et plus de 698 sont en cours d’inclusion depuis le 9 décembre 2021. Il est donc essentiel que l’accès à Evusheld soit rapidement généralisé, afin que tous ces patients à très haut risque soient effectivement protégés.

➡️ Vous pensez être concerné ? Vous êtes dialysé, greffé, ou vous prenez un traitement immunosuppresseur fort ? N’hésitez pas à en parler à votre néphrologue !

Une autre de nos demandes concernant l’information des patients immunodéprimés va être mise en oeuvre : Renaloo a été sollicité par l’Assurance Maladie pour participer à la rédaction d’un courrier qui doit leur être adressé dans les tous prochains jours. 

En cette période de circulation virale intense, nous renouvelons nos conseils de grande prudence : en attendant des jours meilleurs, protégez-vous autant que possible du virus !

* Selon l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du 6 avril 2021, les patients considérés comme profondément immunodéprimés sont les transplantés d’organes solides, les transplantés récents de moelle osseuse, les patients dialysés, les patients atteints de maladies auto-immunes sous traitement immunosuppresseur fort de type anti-CD20 ou anti-métabolites, les patients atteints de certains types de lymphomes traités par anti-CD20, et les patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Nous avons été entendus : Evusheld, efficace contre Omicron, peut désormais être administré à domicile.

Partagez
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 52)
  • Auteur
    Messages
  • #46783
    PB64
    Participant
    • Glomérule junior
    • ★★☆☆
    • 55Message(s)

    Bonjour Renaloo,

    Merci pour cette belle avancée.
    Qu’en est il pour les patients qui ont eu la “chance” de répondre un peu à la vaccinationcad au dessus du seuil de 260 mais bien au dessous de qui serait protecteur contre OMICRON ?
    Ce sont maintenant ceux là (qui sont je pense la majorité) qui sont démunis non ? Savez vous pourquoi cette mesure n’a pas été étendue par la DGS à tous les immunodéprimmés sévères sachant qu’il semble y avoir assez de dose EVUSHELD ?

    Cordialement

    #46787
    dan77
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 15Message(s)

    Formidable nouvelle !
    Que dire sinon à nouveau merci à Renaloo pour l’ensemble de ses actions en faveurs des greffés, dont je suis, et des dialysés.
    Espérons que la réponse des CHU / des intervenants à domicile soit rapide cette fois, compte-tenu de l’urgence extrême de la situation (Omicron est beaucoup plus contagieux que le Delta). Chaque jour compte.
    Heureusement, il n’y encore que peu sinon pas de patients atteints d’Omicron en réa actuellement. (les 30% (!) d’immunodéprimés sont des Delta). On croise les doigts pour que ça dure ! On y verra plus clair dans quelques semaines.
    Protégez-vous bien en attendant.

    #46797
    zanne
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 30Message(s)

    Bonjour,
    Je me pose la même question que PB64…
    Quand on est répondeur à la vaccination avec un taux d’anticorps > 260 BAU/ml sans que ce soit faramineux quand même on n’a pas droit à Evusheld et on est à peu près certain que ce ne sera pas suffisant pour Omicron.

    #46799
    Lucka
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 8Message(s)

    Bonjour,
    Bravo pour cette avancée .
    Malheureusement j’ai contacté mon néphrologue qui m’a répondu qu’ils avaient reçu les anticorps à l’hôpital .
    Mais qu’actuellement, étant en surcharge de travail dûs aux malades covidés , ils ne pouvaient pas gérer les immunodéprimés .
    Dans mon cas , 0 anticorps après trois injections !!!.
    Il ne semble donc pas que les nouvelles directives soient appliquées …

    #46801
    dan77
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 15Message(s)

    Il semble que ce soit la même chose chez moi.
    J’ai appelé ce matin mon CHU et j’ai eu la même réponse qu’il y a quelques mois pour le Ronaprève, à savoir : il n’y a rien de prévu. Or, plus encore que précédemment, il y a une réelle urgence à agir. Ce manque d’anticipation est évidemment lié au fait que les personnels des hôpitaux sont débordés mais l’injection d’Evusheld se fait par simple intramusculaire ! Pour éviter que l’histoire ne se répète, qu’on confie donc cela à des professionnel de santé non hospitaliers puisque qu’il me semble avoir compris que c’est dorénavant possible, ceci afin de soulager l’hôpital et de réduire drastiquement les délais d’attente car chaque jour compte !

    #46805
    ianledragon
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 26Message(s)

    Même chose pour mon CHU de l’APHP. il n’est pas question d’administrer les doses. Ma pharmacie répond qu’elle ne peut pas administrer et que c’est forcément une pharmacie hospitalière. Mon infirmière répond qu’elle n’est pas au courant. Bref, il est à craindre encore une galère de plusieurs mois. Pour le Ronapreve, ça avait pris plus de trois mois avant qu’on puisse effectivement accéder aux médicaments salvateurs.Peut-être là le délai sera-t-il un tout petit peu plus court ? Le problème vient aussi de l’état de santé des soignantes et des soignants : tout le monde est malade, ce sont des gens comme tout le monde qui ont des enfants qui sont malades grâce a Blanquer. Donc concrètement le médicament n’est pas rétrocédé, puisque les pharmacies hospitalières ce sont encore les hôpitaux… Et que le but était pourtant de soulager les hôpitaux.
    Ce qui est grave, c’est qu’on l’attrape avec les masques chirurgicaux et qu’il faut à tout prix mettre des FFP2 Pour lesquels on peut avoir des ordonnances mais… Qui ne sont pas remboursés. on a tous dans notre entourage des gens qui avait mis leur masque chirurgical et qu’ils ont attrapé quand même. Quant à l’espèce de modèle de la varicelle proposée par le gouvernement, moi je ne sais pas, mais ça me fait plutôt penser au paludisme… La bonne nouvelle c’est que si on l’attrape ce n’est plus tout à fait une condamnation à mort si on n’a aucune protection comme ces derniers temps, sachant que le produit miracle est disponible dans les hôpitaux quand même. Ils en ont, manifestement ! Au moment le pire, quand les personnes sans aucune sérologie n’avait plus ni traitement préventif ni traitement curatif, j’avais téléphoné à l’hôpital pour savoir si ça valait le coup de venir quand même si on attrapait le Covid hyper contagieux vu l’inutilité de l’acharnement thérapeutique. La réponse avait été, peu convaincue : « il faut quand même tenter sa chance ». Là quand même, c’est un peu plus encourageant de savoir que le médicament est dans les hôpitaux !

    #46823
    Labadens
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 1Message(s)

    Bravo pour cette avancée formidable. Moi je ne réponds pas au vaccin et je ne peux pas bénéficier des monoclonaux Evusheld car il y a des contres indications qui s’appliquent à mon cas. Je ne sais plus comment réagir face à cette vague très très importante, surtout que mon mari doit se rendre tous les jours au travail. J’ai très peur et je ne me sens pas du tout soutenu. Quand j’entends”il faut protèger les plus fragiles”, je pense sincèrement être évincé de cette affirmation.

    #46824
    Lucka
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 8Message(s)

    Les CHU n’étant pas en mesure d’administrer Evusheld malgré les instructions du ministère de la santé , quelles démarches faire pour bénéficier de l’injection à domicile .
    Sachant que mon néphrologue ne semble pas savoir que cette possibilité existe ??.
    Je crains que toutes ces doses ne soient une nouvelle fois´oubliées ´dans les placards des pharmacies hospitalières comme Renaprève.
    Quel scandale !!!.

    #46872
    fboi23
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 15Message(s)

    je pense que nous sommes tous dans la même galère, nous, les immunodéprimés.
    Nous sommes les grands oubliés de cette Histoire ci – l’égoisme humain n’y est pas pour rien (les immunocompétents pense à eux – je ne les blâme pas, je serais certainement pareil)
    Mais les gourvenements et les médias nous oublient complétement – jamais un mot sur les immunodéprimés et les risques encourus.
    Après 3 ans de dialyse et 24 ans de greffe, je n’ai jamais été autant obligé de me coller une étiquette sur le front.

    Je suis dégouté mais je comprends que 100000 personnes contres 65 milions n’ont rien à dire.

    Peut être qu’Evulshed sera efficace, peut être qu’Omicron sera moins mortel pour nous, mais comment le savoir, j’ai l’impression qu’aucune étude n’est réalisée sur notre population.

    Je ne suis pas anti Macron (je serais plus du genre – Anti Omicron) mais on voit bien que les gouvernenemts patogent, c’est la grande inconnue, alors personne n’a la réponse, mais je pense qu’il serait de bon ton, à minima, que le gouvernement se fasse aussi, un peu, notre porte parole et insister auprès du grand public, que les 1ères victimes, sont les greffés, dialysés, et autres immunodéprimés (25% de décès ce n’est pas rien merde).

    Et encore, moi, je ne suis pas à plaindre, je peux télétravailler a 100% et je vis seul, mais les autres (vous peut être) qui ont des enfants, une femme, un mari, qui sont amenés à rencontrer des contaminés, qui ont un travail exposé… comment vivent ils cette période????

    Et je blâme aussi les centres de Néphro, ou nous sommes suivis – il n’y a aucune information.J’ai vu en 25 ans, la qualité humaine se dégrader – nous ne devenons plus que des malades avec un numéro. J’ai gardé des contacts avec infimières et médecin depuis ma greffe, mais depuis plus de 10 ans – plus question de se croire à leur hauteur – nous sommes malades – eux, soignants- enfin, c’est mon impression..

    Bref je m’égare, mais il y a de quoi… Non!?

    Et pour Evulsheld – quelqu’un a t-il déjà eu un retour sur son efficacité – tout comme Ronapreve (dont je dois avoir ma 4eme dose la semaien pro – mais je vais annuler – aucune nouvelle de l’hopital et je n’ai pas envie de me trainer à l’hosto et me choper Omicron a cause d’un traitement qui ne va plus servir à rien dans les semaines à venir), quelqu’un a t-il déjà eu un retour sur leur efficacité?

    Je suis blasé, et je commence à me dire, tout ça pour ça? – nous sommes des battants, personne ne comprends vraiment ce que l’on traverse dans nos vies (et oui je pense qu’on a plusieurs vie dans notre parcours) quand on est IRC – mais là en plus, la stygmatosation et l’ignorance de notre existence me foutent hors de moi – et j’en finis par me dire, à quoi bon vivre – et je suis un bon vivant croyais moi…

    Je suis bien heureux que “Le monde” ait publié un article et que “France2” diffuse un reportage sur la dialyse et la greffe (et encore en toute fin d’émission, à une heure ou il n’y aura plus d’audience), c’est un début, mais ce n’est pas le débat du moment..

    FRANCE2 – allez donc voir comment les gens qui doivent se rendre 3 fois par semaine en centre de dialyses, vivent cette période? Allez y, imprégnez vous de l’angoisse que nous sommes des miliers a vivre – Vous – Immunocompétent, vous avez eu cette légère odeur de souffre en 2020, là ou c’était encore la grande inconnue – Nous, cette odeur ne nous quitte jamais.

    A quoi bon, vanter les greffes si c’est pour les abandonner par la suite? pour se donner bonne conscience??

    Bref – quelqu’un a t-il le 06 de Manu Macron?????? 🙂
    e
    je garde la pêche, mais j’ai vraiment envie de pousser un coup de gueule! Voilà, c’est (un peu) fait 😉

    courage a tous

    #46906
    Booti
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 26Message(s)

    Dans mon CHU, j’ai pu être traitée par Evusheld depuis peu. Pour moi c’est le début d’une vie déjà plus normale. Car ne pouvant être vaccinée, j’étais extrêmement exposée au covid et à ses risques…

    #46950
    Mona33
    Participant
    • Rognon expérimenté
    • ★★★☆
    • 80Message(s)

    J ai eu accès aux injections d EVUSHELD dès le 31 décembre. Les nephrologues de mon CHU sont très réactifs et à l écoute. Tous ne sont donc pas à mettre dans le même panier. C est absolument navrant de lire que certains CHU ne s’impliquent pas ! Honte à eux

    #46963
    PB64
    Participant
    • Glomérule junior
    • ★★☆☆
    • 55Message(s)

    Bonjour;

    Mona33, c’est super pour vous !!!
    Mais les greffés qui ont “répondu” au vaccin mais dans des taux qui ne sont pas protecteurs contre OMICRON sont actuellement dans une impasse totale.
    Il semble qu’il y’ait assez de doses EVUSHELD dans les hôpitaux et maintenant ce traitement peut être administré à domicile donc sans les surcharger. On se demande donc ce qu’attendent les autorités pour autoriser les greffés à avoir ce traitement préventif comme c’est déjà le cas dans d’autres pays !!! Encore plus de morts ?

    #46971
    fboi23
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 15Message(s)

    Bonjour
    Ca fais plaisir de lire qu’il y a encore des CHU qui se sentent concernés par leurs patients.
    Le miens de me nous donnent aucune infos, sur les risques et les mesures à prendre, aucune communication.
    J’ai rdv vous demaiin dans le mien pour une injection de Ronapreve – on se demande bien pourquoi, mis à part le risque de contracter Omicron, je ne vois pas le bénéfice que je vais avoir à y aller.
    A part peut, si je peux parler à un néphrologue et poser les questions, notamment sur la létalité sur notre population avec Omicron et sur l’éventuelle possibilité de pouvoir bénéficier d’evulshed.

    Ce que je trouve navrant, c’est que je lis ou entends à droite à gauche (réseaux sociaux, presse écrite, médias télévisés) que cela semble être une fatalité pour les personnes atteintes d’immunosuppression.
    Personne, personne, personne, ne se soucis de notre sort, c’est vraiment terrible, parce qu’au delà du fait que cela semble être ‘normal’ que nous soyons des victimes à très haut risque; nous n’allons pas tarder à être stigmatisés et culpabilisés du fait que nous soyons des réservoir à variants (à priori Delta et Omicron ont pris naissance dans le corps de 2 immunodéprimés).

    et les services de néphro dans les CHU (pas tous) ne semblent pas être présents à nos cotés dans cette période plutôt sombre.

    J’espère avoir des réponses demain.

    #46973
    Lucka
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 8Message(s)

    Si l’on se résume,
    Renaloo fait un super travail auprès du ministère de la santé.
    Après plus rien , le vide complet :

    Le ministère de la santé émet des notes pour se débarrasser du problème et les Chu classent consciencieusement les notes sans les appliquer .
    Aucune prise en compte de l’état psychologique du patient .

    Bref , il ne reste plus qu’à vivre confinés en attendant l’été…

    #46974
    fboi23
    Participant
    • Petit rein débutant
    • ★☆☆☆
    • 15Message(s)

    Pfff oui c’est vraiment désolant.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 52)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez