Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Rapport REIN 2016 : une qualité de l’hémodialyse inégale et trop souvent insuffisante

Mis à jour le lundi, 04 juin 2018 03:12 - Écrit par Renaloo le vendredi, 01 juin 2018 10:24

Durée et fréquence des séances d’hémodialyse

Le format le plus répandu pour l’hémodialyse, 4h, 3 fois par semaine, correspond selon les recommandations au minimum nécessaire pour assurer une qualité de dialyse correcte, tout en étant compatible avec l’organisation des établissements.

Or, 1 patient hémodialysé sur 5 (9.400 personnes environ) a une durée de dialyse strictement inférieure à 12h par semaine sur 3 séances, et donc insuffisante

On sait que ce raccourcissement des durées de dialyse entraîne une augmentation importante des risques de complications et de décès.

Il existe des situations spécifiques qui peuvent justifier de raccourcir les durées de dialyse, par exemple celles de patients ayant un poids faible, une diurèse résiduelle (qui urinent encore), ou de personnes en fin de vie, pour lesquelles il est décidé de diminuer le nombre de séances hebdomadaires, afin d’alléger le fardeau du traitement.

Ces situations particulières concernent probablement une petite partie des 9.400 patients recevant une dialyse insuffisante, mais pas la totalité.

Qui sont les autres ? Le rapport REIN ne précise ni leurs profils ni leur devenir. Ces informations seraient pourtant essentielles pour comprendre les causes et évaluer l’impact de cette qualité des soins dégradée.

En tant que patient, même s'il est séduisant de consacrer moins de temps à son traitement, il faut être conscient des conséquences négatives d'une durée de séance réduite, si elle n'est pas médicalement justifiée.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.