Agenda

C’est la rentrée, Omicron menace toujours les immunodéprimés. Protégez-vous !

✅ Alors qu’une huitième vague est annoncée dans les semaines à venir, c’est plus que jamais le moment de se protéger contre le virus pour les personnes insuffisantes rénales, dialysées et greffées.

📢 Pour nous, le Covid n’est pas un rhume !

Vous êtes nombreux à témoigner que vos médecins sous-estiment la gravité du virus, au motif que la mortalité en population générale a fortement diminué avec Omicron.

Malheureusement, et au mépris des recommandations des autorités sanitaires, de trop nombreux néphrologues déconseillent toujours les rappels vaccinaux, refusent la prescription d’Evusheld en prophylaxie, ainsi que le recours au Paxlovid ou à Evusheld en cas de contamination.

Pourtant, Omicron est loin d’être anodin pour les personnes immunodéprimées.

1. Les décès du Covid des patients greffés rénaux n’ont jamais été aussi nombreux que ces derniers mois. 378 d’entre eux sont déjà décédés au premier semestre 2022, contre 304 sur toute l’année 2020 et 341 sur 2021*.
👉 En moyenne,  chaque jour, deux greffés du rein sont morts du covid (variant Omicron) sur les six premiers mois de l’années 2022, alors que les traitements préventifs et curatifs étaient disponibles, mais insuffisamment utilisés.

2. Sur cette même période, près de la moitié (49%) des patients hospitalisés en soins critiques en France étaient immunodéprimés**.

3. Selon l’étude OpenSAFELY, sur 18 millions de personnes au Royaume-Uni, les patients immunodéprimés sont les seuls pour lesquels le risque de décès lié au Covid a augmenté depuis le début de la pandémie. Les plus à risque, dans l’ordre, sont les insuffisants rénaux dialysés et les greffés d’organes, devant les personnes atteintes d’hémopathies.

4. Les risques de Covid long, de portage prolongé, ou de séquelles, notamment rénales, du Covid ne sont pas à négliger.

🔎 Evusheld à double dose reste efficace !

Plusieurs études le confirment de façon claire.

  • Une étude israélienne montre notamment qu’il permet de diviser par 2 le risque d’infection et de diminuer de 92% le risque d’hospitalisation chez les immunodéprimés sévères.
  • Une étude française (preprint) montre que son efficacité sur BA.5 est maintenue.

👉 La protection apportée par Evusheld aux immunodéprimés est analogue à celle apportée par la vaccination et les rappels chez les personnes qui ne sont pas immunodéprimées. Demandez à recevoir ce traitement, comme le prévoient les recommandations, résumées dans cette infographie.

👉 N’hésitez pas à faire valoir ce document, ainsi que les références ci-après, pour obtenir les mesures de protection qui sont recommandées pour vous.

 

*Agence de la biomédecine
**Etude SEVARVIR, dont des résultats préliminaires figurent dans l’avis de la HAS du 13 juillet 2022

✅ Voir aussi :

✅ Sources :

COSV :

Conseil scientifique

Haute Autorité de Santé

DGS Urgents

Partagez

Plus de lecture

Partagez

Accueil Forums Infographie : se protéger du Covid pendant l’été 2022 quand on est immunodéprimé

Partagez
  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Renaloo, le il y a 4 mois.
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Partagez
Partagez