Actualités

Pénurie et qualité des greffons

Une des conséquences de la pénurie est le recours à des donneurs de plus en plus âgés et /ou de plus en plus “malades”.

L’évolution du contexte français se caractérise par une diminution des décès par accidents de la route et par accidents vasculaires cérébraux chez les personnes de moins de 60 ans.

Cet état de fait contraint à  prélever des donneurs plus âgés et / ou plus «malades».

Entre 1999 et 2007, par exemple, l’âge moyen des donneurs prélevés est passé de 40 à 50 ans. La proportion de donneurs de plus de 61 ans parmi les donneurs prélevés évolue à la hausse au niveau national (33.5% en 2008 contre 29% en 2006).

Même si cette tendance signe manifestement une dégradation globale de la “qualité” des greffons, on sait que des reins prélevés sur des donneurs âgés, mais en excellente santé peuvent se révéler de très bonne qualité !

Dans le contexte de pénurie que nous connaissons, l’utilisation accrue de ces greffons, dits « à critères élargis » est nécessaire. Il reste en effet préférable, au plan médical, de recevoir une telle greffe, en prenant le risque que ses résultats soient moins bons que si elle avait été réalisée avec un greffon « optimal », que de rester en dialyse.

Le suivi de ces patients greffés montre en effet un réel bénéfice en termes de survie comparé au traitement par dialyse, même s’il reste inférieur à celui qui aurait pu être obtenu avec un rein “parfait”[1].

[1] Savoye E, Tamarelle D, Chalem Y, Rebibou JM, Tuppin P. Survival benefits of kidney transplantation with expanded criteria deceased donors in patients aged 60 years and over. Transplantation. 2007 Dec 27;84(12):1618-24.

 

 

Partagez

Plus de lecture

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les valeurs
de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >

Les valeurs de Renaloo

LIRE LE MANIFESTE >
Renaloo a vu le jour en 2002 et aujourd’hui, l’association compte plus de 6 000 membres et mobilise des publics larges, avec une présence forte sur les réseaux sociaux, la capacité de contacter par voie électronique plusieurs dizaines de milliers de patients, professionnels, institutionnels, journalistes, etc. La démarche de Renaloo est en permanence animée par la conviction que les patients peuvent et doivent devenir des acteurs de leurs parcours et ainsi reprendre le contrôle de leur destin, au plan individuel, mais aussi collectif.

Yvanie Caillé,
Fondatrice de Renaloo

Soutenez-nous

Votre générosité, garante de notre indépendance financière, est essentielle pour la poursuite de nos missions et l'efficacité de nos actions, dans l’intérêt des personnes malades et de leurs proches.

S’inscrire / Adhérer à Renaloo

Devenir membre de Renaloo, c'est nous aider à mieux porter la parole des patients auprès des instances de la santé.
Plus nous serons nombreux, plus nous serons représentatifs, plus nos voix seront entendues, mieux nous pourrons agir.
Devenir membre de Renaloo, c'est aussi être informé(e) de l’actualité de l’association, de ses actions, avoir la possibilité de participer au forum, de réagir aux articles publiés sur le site, d’entrer en contact avec les autres rénaliens, etc.